Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 11:06

L'Afrique possède dans son sol et son sous-sol, un tiers des richesses minières mondiales. Pour certains minerais essentiels à l'industrie la plus sophistiquée, cette richesse est fabuleuse (80% du platine, 89% du chrome, 81% du cobalt, 40% de l'uranium, 46% des diamants etc...). Convenablement exploitée au bénéfice des nations et des peuples, une telle manne devrait garantir un développement accéléré de l'économie et des sociétés.

Tel n'est pas le cas. Du fait de la rapacité des grandes compagnies minières internationales dont de nombreux dirigeants africains sont les complices intéressés. Nombre de gouvernants et leurs proches s'enrichissent en effet sans complexe, tout en regardant avec indifférence la misère de leur peuple. Si cette observation ne concerne pas tous les pays, elle vaut, hélas, pour la majorité d'entre eux.

Les cas les plus désolants touchent des dirigeants qui se disaient révolutionnaires, partisans d'une société socialiste. L'Angola est le plus révoltant de ces exemples. Le parti qui hérita de l'indépendance est toujours au pouvoir avec les mêmes dirigeants qui prétendaient, hier, agir pour la juste répartition des richesses au bénéfice des Angolais. Aujourd'hui le Chef de l'Etat et ses ministres ont des comptes millionnaires dans les paradis fiscaux et même les enfants du Chef (la propre fille du Président Dos Santos vient d'acheter plusieurs banques au Portugal par exemple) profitent outrageusement des abus inconsidérés de pouvoir.

Le pillage d'une grande partie de l'Afrique se réalise bien grâce à la complicité des responsables politiques avec les grands groupes miniers et financiers internationaux.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens