Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 11:31

Les vrais décideurs se disputent à voix haute en Algérie. La presse ne manque pas d'analyser déclarations musclées ou silences précédant les batailles. L'élection présidentielle est prévue pour le 17 avril, mais il n'y a toujours pas de candidat inscrit. Que se passe-t-il pour que ce qui se réglait, à l'abri des oreilles et des regards, s'étale en première page des quotidiens du pays?

Le Secrétaire général du FLN, ex-parti unique, dénonce, dans une longue déclaration, l'incompétence supposée du patron du Renseignement, dirigeant jusqu'ici redouté par civils et militaires et que certains désignaient comme le véritable maître du pays, héros de la guerre contre les terroristes du GIA. Le Chef d'Etat-Major de l'ANP se voit menacé dans sa haute position alors qu'on le sait très proche du Président. Lequel s'enferme dans son silence et sa maladie sans répondre, jusqu'à présent, aux sollicitations de ceux qui le verraient bien solliciter les suffrages des électeurs pour un 4e mandat.

Les Algériens observent, un brin goguenards, cette guerre des chefs autour d'un vieillard malade, plus familier de sa chambre du Val-de-Grâce que de son bureau présidentiel.

Et les autres partis politiques, tel le Front des Forces Socialistes (FFS) d'Aït Ahmed (dernier survivant des "historiques" de la révolution), ont déjà décidé d'appeler à l'abstention ou au vote blanc. Estimant que, de toute façon, la compétition ne serait ni libre, ni loyale. Que les dés seraient pipés.

Comme tous les Français qui aiment l'Algérie et qui souhaitent un renforcement puissant de nos relations avec ce grand pays, je suis de près les événements. En espérant qu'il se libère de cette non-dictature exercée sans enthousiasme par des vieillards respectables. Mais en âge de passer la main.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens