Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 13:32

La démocratie veut la vérité sur les crimes commis par les militaires en Amérique du Sud entre 1964 et 1983. L'opération secrète 'Condor', décidée par le pouvoir militaire dans huit pays du continent (dont le Brésil, le Chili, l'Argentine et l'Uruguay)* visait à liquider les réfugiés politiques résidant dans les pays concernés. Des parlementaires (dont les principaux leaders de l'Uruguay, assassinés en Argentine), des généraux (le chilien Carlos Prats), des intellectuels connus, furent assassinés dans le pays 'frère' qui leur avait accordé asile. Mais aussi, surtout, des centaines de militants anonymes. Même quand il y avait des divergences entre les dictateurs de service, la neutralisation de leurs ennemis, où qu'ils se trouvent, les unissait.

Le cas du Président Joao Goulart (Jango pour les Brésiliens) est doublement symbolique: parce qu'il fut le premier président constitutionnel à subir un coup d'Etat (9 ans avant l'Uruguay et le Chili, 12 avant l'Argentine), et parce qu'il viendrait à être (comme l'enquête conduite par un grand juge argentin, Osorio, paraît le confirmer), le seul Chef d'Etat victime directe de l'opération 'Condor'.

Peu après le coup d'Etat dirigé par Videla, en 1976, Joao Goulart fut trouvé mort dans un hôtel de la capitale argentine, victime officiellement d'une crise cardiaque. Il avait 61 ans et paraissait, jusque là, jouir d'une bonne forme physique. Selon la police scientifique de Buenos-Aires, des indices concordants indiquent qu'on lui aurait fait ingurgiter un poison violent en altérant un médicament qu'il prenait régulièrement. 'Jango' résidait en Argentine dans sa propriété de Corrientes et la quittait rarement. Il était particulièrement haï des gros propriétaires terriens qui l'accusaient de trahir leur classe alors qu'il était un des leurs**. Les généraux pouvaient difficilement leur refuser un service...

Nous suivrons de près les progrès de l'enquête du juge Osorio...

Antoine Blanca

* Le plan Condor visait à traquer les démocrates, et singulièrement les militants de gauche partout où ils auraient trouvé refuge. La CIA suivit de très près l'exécution d'un plan dont elle était à l'origine.

** Goulart était membre du Parti travailliste fondé par l'autoritaire Getulio Vargas. A la fois patriotique et réformiste. Inspiré de la démarche mussolinienne dans les années 30, ses successeurs, dont Goulart, se rapprochèrent de la social-démocratie européenne et le parti adhéra en 1978 à l'Internationale socialiste.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens