Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 10:35

Le retour sur le devant de la scène médiatique des 1600 enfants emmenés administrativement en France métropolitaine pour "repeupler" les départements, comme celui de la Creuse, touchés par la désertification rurale, nous donne l'occasion de reparler de la figure de Michel Debré. Il a été à l'origine de cette politique contestable (certains parlent de déportation d'enfants). Ce fidèle du Général De Gaulle avait trouvé refuge électoral dans la lointaine Réunion, faute de trouver une circonscription 'sûre' en Métropole...

Mais Michel Debré est célèbre surtout pour d'autres raisons. Sa brillante progéniture (un fils chirurgien de renom et député du XVIe arrondissement de Paris, un autre président du Conseil Constitutionnel) ne doit pas occulter les exploits du papa.

Gaulliste inconditionnel sans avoir toutefois un vrai passé de résistant, il fut l'un des plus acharnés défenseurs de l'Algérie française. On le classait alors à l'extrême-droite tant ses éditoriaux, dans son journal 'Le Courrier de la colère', étaient violents contre la IVe République et ceux qui la servaient. Le Canard Enchaîné le surnommait 'Michou la colère', surnom qui lui colla longtemps à la peau. Mais le retour du Général, sa nomination au poste de Premier Ministre, le fit changer radicalement d'opinion. Il se mit au service de la politique algérienne du Général qui se releva être aux antipodes de celle qu'il avait préconisée avec une sorte d'exaltation maladive.

Mais les défenseurs des valeurs laïques de la République ne peuvent oublier les lois dont il fut le promoteur. 'Les lois Debré' modifièrent en profondeur celles qu'avait fait adopter Jules Ferry et que les amis des principes laïcs allaient compléter et approfondir à partir de 1905. Le CNAL (Comité national d'Action laïque) appela au combat, fit signer des cahiers de pétition (12 millions de signatures) et mobilisa des foules impressionnantes dans les rues. Mais le pouvoir autoritaire tint bon. La blessure est toujours ouverte.

Je ne voulais pas manquer l'occasion de rappeler les tristes exploits de celui que la presse ne présente plus que comme l'un des bâtisseurs de la Ve République. Oubliant le passé de celui qui appelait à l'insurrection contre la IVe et ses serviteurs civils et militaires. Et le promoteur de lois assassines contre l'Ecole Laïque.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens