Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 11:20

Les événements ne sont pas si lointains: au début de l'été 1984 le gouvernement Mauroy démissionna (à la demande du Président qui voulait l'apaisement) au terme d'une série de manifestations réussies des partisans de l'école privée contre les lois Savary appelées à consolider la laïcité dans l'enseignement. La droite descendant dans la rue en masse répond à l'exploitation perspicace d'événements favorables pour elle.

Les protestataires contre les lois sur le mariage pour tous s'appuyaient sur une réalité: les dites lois avaient été effectivement votées. Mais les manifestants du dimanche 2 février avaient été rassemblés sur la base de rumeurs mensongères inventées, et diffusées sur les réseaux sociaux, par les organisateurs. Tous les artifices sont bons, (j'utilise le présent à dessein), pour faire croire que François Hollande et la gauche veulent remettre en cause les fondements mêmes de la famille. Perfidie reprise officiellement par l'UMP (son chef nominal Copé) et qui est appelée à donner à la droite, en panne d'arguments qui lui soient propres, un thème à exploiter pour les municipales.

Manuel Valls a rapproché ces événements, successivement, aux Tea Party de la droite républicaine aux Etats-Unis, et à l'ambiance qui menaçait les institutions républicaines pendant les années 30 (avec son apogée le 6 février quand 'les Ligues' tentèrent de prendre d'assaut le Palais Bourbon).

Mais jouer des comparaisons est toujours un exercice risqué. Aujourd'hui la menace ne vient pas de ligueurs militarisés (Camelots du roi, Croix de Feu et autres), mais de la manipulation massive grâce aux réseaux sociaux. Utiliser la rumeur mensongère: ah! si Beaumarchais avait connu internet, quelle belle tirade aurait-il pu mettre dans la bouche de Figaro!

Toute cette agitation a pour socle central solide, les réseaux de l'intégrisme catholique. Voilà le véritable lien avec le récent passé: il ne s'agit pas, en 2014, de rapprocher les événements avec ceux de 1930. Mais bien avec ceux de 1984 qui aboutirent au départ de Pierre Mauroy de Matignon. A cette occasion aussi, on retrouvait l'intégrisme catholique. Et, au-delà, disons-le, la hiérarchie de l'église vaticane. Et tous les mamours faits par notre République au Pape (si simple, si sympa, ha, ha) n'y changeront rien.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens