Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 17:34

Au moment où j'écris ces lignes (dimanche 25 mai) nous ne disposons que de bribes d'éléments sur la présidentielle ukrainienne. Même si beaucoup prédisent la victoire, étrange conclusion des événements de la place Maïdan, du roi local du chocolat. Produit pas spécialement emblématique des pays slaves, encore que plus présentable que la vodka. Mais enfin, ce serait encore un oligarque, un de ces nouveaux milliardaires: ils ne peuvent, tous, acheter des clubs de football en Angleterre...

Tout cela n'a rien d'exaltant et résulte, en grande partie, d'un malentendu: tout en nous en défendant faiblement, nous avons donné aux citoyens de Kiev l'espoir que nous allions les aider à sortir la tête hors de l'eau. Mais le pays est en lui-même un océan de dettes et de besoins urgents qui relèvent d'une générosité dont ni l'Europe, ni les Etats_Unis, ont les moyens.

En outre, dans le seul but de faire la nique à Moscou, nous les avons encouragés, de facto, à prendre des décisions inacceptables pour leur grand voisin. La pire, la plus bêtement gratuite, aura été la suppression du russe comme seconde langue officielle.

L'Ukraine est, de plus, l'ancienne république soviétique qui a subi le plus de caprices de la part des successeurs de Staline. Ainsi l'Ukrainien Khrouchtchev enleva-t-il, pratiquement d'un trait de plume, certains territoires (dont la Crimée) à la grande Russie pour les attribuer à son pays de naissance. On mesure aujourd'hui les conséquences de ces mesures.

Bref les occidentaux avons péché par imprudence. Une imprudence d'autant plus coupable que nous avons donné un brevet de démocratie à un mouvement dont les activistes, comme ceux du parti Svoboda, pouvaient être proches des néo-nazis.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens