Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 16:44

Ségolène Royal est un personnage encombrant. Depuis 2007 elle se voit comme première Présidente femme et, au fond d'elle-même, est convaincue d'avoir été injustement privée d'Elysée. Pour preuve il suffirait de se souvenir de l'étonnant show auquel elle s'était livrée dès l'annonce de sa défaite: arrivée au siège du PS, rue Solférino, dont elle avait annexé la terrasse pour se promener, cheveux au vent comme une déesse grecque, acclamée par quelques centaines de jeunes partisans. Je me trouvais face à un écran télé aux côtés d'un Pierre Mauroy médusé par tant d'audace."A la regarder, on pourrait croire qu'elle a gagné. Je n'avais jamais vu ça!"

Une poignée de semaines plus tard, voilà qu'elle organisait un grand meeting au Zénith de Paris. Avec des personnalités du spectacle, des intermèdes musicaux. Comme si la campagne continuait. "Il me restait un petit trésor de guerre", confia-t-elle à des proches. C'était vrai. Mais c'était vrai aussi qu'elle organisait autour d'elle un véritable 'parti dans le parti' nommé 'Désirs d'avenir', avec siège national et groupes de fans locaux.

Ces efforts s'effilochèrent rapidement, faute de consistance idéologique et programmatique. De financements aussi. La chute vint avec la primaire ouverte de fin 2011. 6%. Larmes. Pour la consoler, on lui promit la circonscription de La Rochelle qu'elle convoitait. Alors que le candidat avait déjà été désigné par la base. Echec mémorable. Adieu présidence de l'Assemblée, Hôtel de Lassay, réception de Chefs d'Etat étrangers. Un nouveau revers d'autant plus douloureux qu'il n'était pas question de revendiquer un portefeuille ministériel avec un tel profil de perdante.

A coups de petites phrases elle parvint cependant à ne pas se laisser oublier. La presse l'aime bien qui espère toujours se régaler de l'un de ses éclats...Et, avec le gouvernement Valls on espéra la mettre enfin sous contrôle en lui donnant un portefeuille et une place de choix dans la hiérarchie ministérielle. Peine perdue: la voilà qui prétend juger sur le fond, publiquement, des dossiers de ses petits camarades.

"C'était par plaisanterie", s'est-elle défendue piteusement. Je crois savoir qu'elle se tromperait en espérant pouvoir recommencer...Mais résistera-t-elle à la tentation?

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens