Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 11:43

Le groupe dirigeant de la Fondation américano-cubaine basée à Miami, et un ou deux parlementaires américains originaires de la grande île poursuivent, avec beaucoup d'argent et aucun scrupule, une campagne de désinformation visant à discréditer le gouvernement de La Havane. Voilà 55 ans que cela dure.

Leur dernière tentative en date a, pour pitoyable protagoniste, un prétendu ex-garde du corps de Fidel. Le but est de présenter l'ancien président, comme un caricatural dictateur latino (une engeance d'ailleurs passée de mode, merci, dans notre Amérique), vautré dans le luxe et les plaisirs. Pour moi, comme pour tous ceux qui ont eu le privilège d'approcher, à plusieurs reprises, le chef révolutionnaire dans son intimité, tout cela paraît simplement grotesque. L'homme méprise l'argent. Il n'en dispose pas personnellement, pas plus qu'il n'a de gros magot planqué à l'étranger. Il n'est propriétaire de rien, ni sur son île, ni ailleurs dans le vaste monde.

Je note, en revanche, que "l'auteur" du livre est confortablement installé, avec sa famille, dans une belle villa à Miami. Un drôle d'exploit financier pour ce médiocre fonctionnaire de l'Etat cubain qui a présenté, comme preuve de sa proximité supposée avec le grand homme, deux ou trois photos de groupe où on peut le reconnaître, souriant à la caméra. Les services secrets US, qui traquent, depuis plus d'un demi-siècle, le moindre mouvement de Fidel disposent, certainement, d'une abondante documentation. Mais rien qui puisse incriminer leur cible (autrefois on essayait de l'assassiner) en matière d'éthique.

C'est pourquoi, malgré les efforts de la presse internationale pour donner un certain relief aux propos du renégat, le livre de Miami a fait un gros flop.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens