Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 10:02

La première singularité de Pablo Iglesias Turrion est de porter le prénom et le nom du fondateur du PSOE et de l'UGT. La différence? Le deuxième nom de famille, celui de la mère. Celui de l'historique Pablo Iglesias était Possé, celui du fondateur de Podemos (yes, we can) est Turrion. Il a 35 ans, est à la fois docteur en droit et en Science politique (oui, en Espagne c'est au singulier), et animateur de débats à la radio et à la télé. Enfant d'une famille de gauche, né dans le quartier populaire de Vallecas, à Madrid, ce n'est pas par hasard que sa militante de maman lui donna le prénom du premier leader socialiste.

En prenant la tête du mouvement Podemos (5 députés au Parlement européen), cet ancien des JC a sans doute bénéficié de l'écho positif de patronymes restés vivaces dans le coeur de la classe ouvrière en particulier et de la gauche en général. Il a aussi joué un rôle dans l'agitation des Indignés. Et ce garçon élancé, portant chignon, est devenu, à l'âge de 35 ans, populaire parmi la jeunesse de gauche.

Un nouveau gauchiste à la Mélenchon? Oui et non. Oui parce qu'ils font partie, l'un et l'autre, d'un même mouvement contestataire. Non, parce que le nouvel Iglesias sait se servir avec talent, sang froid et sens de la répartie, des grands moyens de communication. Il donne le sentiment à auditeurs et téléspectateurs d'être compétent et pondéré. A l'opposé du comportement de son homologue français. Dans cette période de crise du PSOE, l'autre Pablo Iglesias peut contribuer à réunir ceux qui auraient tendance à désespérer du grand parti traditionnel. En préservant les chances d'une future unification dans un congrès d'Epinay à l'espagnole. Espérons!

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens