Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 11:39

DSK commençait à vivre mal la discrétion que les événements lui avaient imposé. Il vient de décider d'y mettre un terme. En tout cas dans le domaine politique. Et il a choisi le genre destructeur, du moins en ce qui concerne Hollande. Globalement l'ancien patron du FMI reproche au plan d'économies présenté par l'exécutif de tricher sur les chiffres. A ses yeux la moitié des mesures sont factices. Et de toute manière le plan présenté est, d'une certaine manière, passé de mode: "ça allait pour les années 80, mais aujourd'hui ces mesures sont dépassées", dit-il en substance.

Sans crainte de se contre-dire, il se plaint de ce que le Président intervient trop dans le débat quotidien, sans laisser à Manuel Valls la place qui lui revient. Il oublie que le plan d'économies a été exposé à la représentation nationale par le Premier Ministre, et qu'en attaquant vertement le Chef de l'Etat, c'est le chef du gouvernement qu'il met aussi en cause!

Explication de l'hostilité, jusqu'ici péniblement retenue, de DSK vis-à-vis de François Hollande. Ce dernier avait été le seul, dans la perspective de la primaire ouverte qui s'annonçait, à refuser tout accomodement avec le favori des sondages. "Moi, j'irai jusqu'au bout, avait répondu le député de Corrèze". Martine Aubry, qui veut passer aujourd'hui pour leader de l'aile gauche du PS, avait au contraire ouvert les bras au brillant économiste social-libéral. Même réponse de la part de tous les autres candidats potentiels. "Si tu décides d'y aller, nous sommes avec toi!" avaient-ils dit en choeur. Seul l'actuel Chef de l'Etat était resté ferme. Les choses se présentaient bien pour l'ancien maire de Sarcelles...Sauf qu'Hollande était le caillou dans sa semelle.

Et puis, patatras: l'affaire SOFITEL a détruit bien de rêves. A commencer par ceux des sarkozystes qui avaient tous les dossiers sur les faiblesses dangereuses du potentiel super candidat du PS; pour les utiliser au moment le plus opportun pour eux...

Enfin, tout le monde paraît l'avoir oublié: le représentant officiel de DSK en France, celui qui réunissait les équipes qui préparaient le retour du "grand homme", celui qui avait la ligne directe avec Washington, est un certain Jean-Christophe Cambadélis, aujourd'hui premier secrétaire du PS. Une circonstance de plus, jugée propice à une sortie du bois...

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens