Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 09:59

Il fallait bien qu'un autre Président français aille à Dakar redonner à la France ses vraies couleurs. Sarkozy avait gravement offensé les peuples et les nations de tout un continent en décrétant, en expert, "que l'homme africain n'était pas suffisamment entré dans l'histoire". A l'époque les réactions indignées à cette bavure monumentale avaient été rares, et s'étaient surtout manifestées en France. Les gouvernements de la région concernée avaient fait la sourde oreille: les relations avec l'ancien colonisateur étaient déjà trop complexes pour qu'on les charge d'une nouvelle polémique. Une timidité coupable, mais explicable, somme toute: chacun pressentait que cette sentence traduisait bien la suffisance de la pensée sarkozyenne.

Hier, au sommet de la Francophonie célébré à Dakar, Hollande n'a pas eu à faire des tonnes. Sur la tombe de Léopold Sedar Senghor, il s'est limité à rappeler que le grand poète avait fait, à lui seul, entrer l'Afrique dans l' histoire universelle. Les Dakarois avaient alors déjà fait un triomphe à notre président, dans les rues de leur capitale. Les raisons de cet accueil africain ne manquent pas: ils s'appellent Mali, République Centre-africaine. Et plus récemment Burkina Faso où notre appui sans équivoque, ni atermoiement, contribue à rétablir la démocratie, un moment ébranlée au pays des "hommes intègres".

Au temps de Giscard, la France en Afrique était symbolisée par Bokassa 1er. En celui de Chirac, par Omar Bongo et la manne pétrolière...Hollande, lui, se comporte en homme de gauche, comme était en train de le faire Jospin, avant d'être abattu en plein vol. La vraie rupture, somme toute, avec le néo-colonialisme gaulliste et pompidolien. Dont le ténébreux Foccart était la figure représentative...

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens