Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 10:37

Les dernières images qui nous sont parvenues de l'exécutif algérien ne sont pas rassurantes. Pour l'anniversaire du 1er novembre 54, le président Bouteflika est apparu sur sa chaise roulante, a embrassé drapeau national qu'un officier lui présentait, avant de retourner à ses soins de grand malade. Fin de la séquence. Fermez le ban.

En Algérie tout débat est, de facto, proscrit. Non que la loi l'interdise. Mais le citoyen ordinaire pressent que la réserve est l'attitude préférable. Il y a bien deux ou trois partis d'opposition avec leurs instances propres et leurs leaders. De ce côté aussi c'est un silence accablant qui est perceptible, même aux malentendants. A la fin de la dernière campagne les observateurs attentifs ont bien cru entendre une sorte de grognement: c'était le secrétaire général du FLN qui s'en prenait vertement à un Etat-Major de l'ANP théoriquement en fin de vie institutionnelle. Mais, ce qui aurait pu être une passe d'armes entre gens du même monde, s'est perdu dans le silence habituel.

Alors? Le débat est-il vraiment impossible dans l'Algérie "démocratique et populaire"? Erreur! Il existe bel et bien dans une presse de qualité où les rédacteurs sont passés maîtres dans la pratique de la "prudence audacieuse". Les éditorialistes ne sont jamais menacés par l'Etat. Ils le sont en revanche par des correspondants qui s'identifient comme islamistes. Des terroristes ou qui souhaitent se faire passer pour tels.

Je retiens que, dans l'ensemble, la situation n'est pas très saine.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens