Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 11:36

L'élection d'un Président issu de la majorité noire du pays, l'implication personnelle de Nelson Mandela dans l'immense tâche de réconciliation nationale (cf. film Invictus*), l'acceptation par les Afrikaners de nouveaux symboles nationaux (hymne, drapeau, manuels d'histoire...), n'ont encore pas permis de réaliser une véritable intégration de la population de la République sud-africaine. Disproportion des revenus (10% de blancs possèdent 80% des richesses), inégalités dans l'éducation et dans la répartition de la propriété foncière, encadrement majoritairement afrikaner dans la police et dans l'armée. Tout comme dans les grandes entreprises industrielles et commerciales...

Si la situation n'est pas figée, les choses n'avancent qu'à pas comptés dans le sens d'une société plus juste. Une nouvelle bourgeoisie noire est en train de s'installer dans le paysage économique et social. Mais, encouragée par une forte démographie, la proportion des habitants vivant sous le seuil de pauvreté progresse plus vite encore. Quant à la sécurité elle est inexistante dans les grandes villes comme Johannesburg (20 assassinats par jour). Aussi les riches, majoritairement blancs, Indiens ou métis, ont-ils tendance à se barricader et à élever leur progéniture en marge de la société réelle.

Les responsables politiques des différentes communautés évitent de noircir le tableau conscientes de la chance qu'ils ont de vivre dans un pays plein de potentialités. Mais les égoïsmes et les peurs peuvent, à tout moment, reprendre le dessus. La vigilance est nécessaire si l'on veut éviter autant la stagnation que les tentations d'accélérations mortelles.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens