Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 13:10

Soyons admiratifs devant la capacité répétitive des commentateurs, toutes spécialités confondues, à propos de départementales des 22 et 29 mars. Voici une synthèse des infos et autre prophéties qui nous ont été assénées:

côté infos:

L'ancien Conseil général devient Conseil départemental,

Les nouveaux élus auront le titre de 'conseiller départemental' et, en cas de défaillance il n'y aura plus d'élection partielle puisque conseillers ou conseillères auront un suppléant ou suppléante comme pour les parlementaires,

Il y aura désormais environ 2 fois moins de conseillers et la parité des candidatures binôme étant exigée par la loi, les nouvelles assemblées départementales auront, en tout état de cause, une bien meilleure représentation féminine. Enfin, les nouveaux Conseils auront des pouvoirs très étendus dans la vie quotidienne des citoyens. On en saura davantage quand la nouvelle loi territoriale aura été adoptée définitivement (avant l'été).

côté prédiction:

Le taux d'abstention atteindra ou dépassera les 50%. Motifs invoqués: les changements intervenus dans la loi (dénomination de l'assemblée, diminution du nombre de circonscriptions, apparition de nouveaux visages de candidats, féminisation...); incertitude sur les pouvoirs dévolus à l'assemblée.

Commentaire: les trois dernières consultations cantonales ont déjà connu un nombre record du taux d'abstention, à un niveau semblable à celui qui nous est prédit; le FN pourrait être la première force politique du pays ce qui confirme une tendance déjà vérifiée (je me lamente sans m'étonner); si dans le monde rural les enjeux de cette élection sont appréciés, ce n'est pas le cas dans les villes grandes et moyennes*...Sur le fond, les commentateurs et politologues (à ce propos: en suis-je un?) n'ont rien de nouveau à nous dire. La progression de l'extrême- droite est identique à celle enregistrée pour les européennes et les sondages sont trompeurs qui concernent un vote national hypothétique, courants politiques, quand il s'agit ici de 4000 circonscriptions et d'autant d'individualités à élire.

Conclusion provisoire: le vrai vainqueur sera la droite 'civilisée' que l'on dit pourtant, non sans raisons, si mal en point...Et son leader officiel, un certain Sarkozy, lui-même très discrédité, s'avère incapable de proposer un projet cohérent. Quant au succès mathématique du FN, au niveau national, il cache mal la difficulté du parti de Mme Le Pen à trouver des candidats implantés localement, et capables d'offrir un visage de décence démocratique, fût-il à minima. Les socialistes vont sans doute perdre une bonne partie des gains engrangés lors des précédentes consultations cantonales, alors qu'ils sont les seuls en mesure de présenter un bilan de qualité dans la soixantaine de départements qu'ils ont dirigé jusqu'ici. Les seuls aussi à avoir élaboré des projets d'avenir dignes de ce nom.

Aussi les résultats qu'on annonce constitueront-ils une injustice. Car des élections démocratiques convoquées pour élire des gestionnaires honnêtes et dynamiques ne doivent pas être une occasion de défoulement collectif sans proposition autre qu'ubuesque...

Antoine Blanca

* Rappelons que Paris et Lyon ne sont pas concernés par ce scrutin. Leur Conseil municipal est aussi Conseil départemental.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens