Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 11:41

Marek Halter, un écrivain francophone, juif, vient de publier un roman bien documenté sur Mahomet, l'homme et sa famille, l'Arabie du VIIe siècle, celle des villes et celle du désert de pierres et de sables. Au moment où la prédication islamique fait l'objet de manipulations barbares, il me paraît judicieux que, croyants ou libres de tout dogme, cherchions à séparer vérité historique de mensonges criminels.

Mahomet prêchait, avant tout, comme messager d'un dieu unique, et le combat contre les idolâtres qui étaient alors maîtres de La Mecque. C'est pour quoi ses fidèles répètent inlassablement: "il n'est de dieu que Dieu". Sa vie n'était pas facile dans cette ville où presque toutes les familles notables, y compris celles de trois de ses gendres, vénéraient la déesse patronne de cette cité. Elles tentèrent de le faire assassiner et l'obligèrent à "s'exiler", avec sa poignée d'inconditionnels, à Médine. C'est dire que ses prêches, qu'il pratiquait le plus souvent assis sur un banc de pierre, à l'entrée de la Ka'bâ, étaient perçues comme une menace par les puissants et leur système de pouvoir. Sa force était la parole, qu'il affirmait être message divin. Son djihad consistait à persuader ceux qui venaient dialoguer avec lui, que la guerre sainte était celle que le Bien livrait au Mal, à l'intérieur de chacun de nous.

Le retournement de situation vint quand les chefs bédouins, leurs tribus du désert, lui apportèrent leur soutien. Quant aux tribus juives, lors de la fuite du prophète à Médine (l'Hégire, 622), elles commencèrent par donner refuge à celui qui, comme elles, croyait en un dieu unique et se référait à la Bible.

A sa mort en 632, Mahomet n'était pas encore parvenu à rassembler, autour de sa foi, tous les Arabes. Ni à garantir la pérennité de son message religieux. La création du Califat, qui se voulait force spirituelle et militaire d'une religion qui commençait déjà à se répandre massivement en Asie et en Afrique, et n'allait pas tarder à débarquer en Europe*, ne fut reconnue par tous les fidèles qu'un temps bien court. Individuellement chaque musulman est donc libre d'interpréter le message transmis par le prophète, pour autant qu'il se conforme aux cinq piliers de l'Islam. La version définitive du Coran a été finalisée par le IIIe Califat, et 4.000 des 40.000 hadiths (témoignages, directs ou non, des paroles du Prophète par ceux qui les avaient entendues) ont été reconnus. Ensemble, Coran et Hadiths constituent les seuls textes sacrés de référence. Aux croyants de les interpréter**.

Fatima, héroïne du livre de Marek Halter, était l'une des filles de Mahomet, la seule à avoir prise une part active à son combat. En son temps une sorte d'héroïne du féminisme compatible avec l'Islam.

Antoine Blanca

* L'Emir arabo-berbère Tarik débarque en Espagne en 711.
** Un musulman est libre de consulter un docteur de la foi (ouléma) ou un maître d'une université islamique s'il est dans le doute.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens