Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 16:46

Militer à gauche est la passion de ma vie. J'ai mis à l'épreuve ma liberté quand, à peine sorti de l'adolescence, j'ai effectué des missions en Espagne, pendant la dictature franquiste. Ce n'était pas grande chose car ma démarche était pacifique et, si mon passé familial était "chargé" aux yeux du régime franco-phalangiste, la nature de mes missions avait un caractère mineur aux yeux des autorités de la dictature. Cette dernière venait alors de liquider la Commission exécutive clandestine du PSOE dont le secrétaire général (Tomàs Centeno), avait été défenestré d'un balcon de la Direction générale de la Sécurité, Puerta del Sol à Madrid. L'Etat major socialiste s'était ensuite installée en exil, à Toulouse. Et je n'effectuais à "l'intérieur" que des missions mineures, partiellement protégé par mon passeport français. En revanche, en Algérie, militant dit "libéral", haï par les partisans fanatiques de l'Algérie française, j'ai risqué ma vie au temps où les tueurs de l'OAS faisaient régner la terreur dans les villes du pays.

Comme bien d'autres, j'agissais par conviction, ne voulant rien pour moi. On ne s'étonnera donc pas si je m'indigne en entendant parler de "classe politique", pour ne pas parler du "tous pourris" dont des médiocres pantouflards qualifient, parfois, ceux qui se sont engagés librement pour une cause qu'ils croyaient fondamentalement juste.

C'est ainsi que François Hollande et d'autres membres du gouvernement sont souvent vilipendés pour, estime-t-on, ne pas avoir tenu leurs engagements. Cette assertion est injuste pour deux raisons: la première, parce que les engagements portaient sur 5 ans de mandat. Il en reste deux pour que le quinquennat soit complet. La seconde parce que, d'après mes calculs, une bonne quarantaine (sur 60) ont déjà étaient remplis. C'est le cas, par exemple, en ce qui concerne les réformes dans l'Education nationale. Sauf que, lorsqu'une réforme entre dans une phase concrète, les corporatismes se réveillent, certaines situations acquises sont fatalement remises en question, le goût naturel pour l'immobilisme reprend ses droits.

Les Français sommes un peuple difficile à gouverner. On le voit avec la réforme des collèges. Comme sa mise en route ne dépend pas d'une loi, François Hollande a signé les décrets d'application de la réforme alors que les banderoles des manifestants du 19 mai n'étaient pas encore enroulées. Bravo François. Il ne fallait pas se laisser engluer dans les contradictions intestines de groupes syndicaux qui ne s'unissent que pour refuser le changement. Tout changement.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens