Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 17:22

La France ne peut être indifférente à la guerre de positions que deux pays qui lui sont très proches, l'Algérie et le Maroc, se livrent depuis près de 40 ans au sujet du Sahara Occidental, autrefois colonie espagnole sous le nom de Rio de Oro. Entre les deux Etats nord-africains il y avait eu même une très courte guerre. Depuis, le Maroc occupe la majeure partie du territoire que le Polisario, activement soutenu par les Algériens, revendique avec le soutien de nombreux membres de l'ONU. Cette dernière avait cru pouvoir résoudre le conflit en obtenant mandat du Conseil de Sécurité d'organiser un référendum sur l'indépendance. Encore fallait-il déterminer quels seraient les électeurs. Après s'être épuisée à établir une liste, toujours inachevée parce qu'inachevable, l'ONU est toujours à la recherche d'une solution politique, un compromis.

A mon avis, c'est mission impossible. Les Marocains considérant que cette partie du Sahara leur appartient historiquement. Quand le Polisario, et ses soutiens, continuent d'affirmer qu'une nation nouvelle s'est constituée. Un colloque organisé par une ONG, à Dakhla (ville du Sahara Occidental sous contrôle de Rabat) a ravivé la crise. Le roi du Maroc en a profité pour annoncer la création d'un territoire autonome partie intégrante du royaume chérifien. Fureur du Polisario et des Algériens.

La situation est bloquée. Pour la monarchie de Rabat, c'est une question de vie ou de mort, car le régime, dont l'armée est toujours objet de vigilance, joue son existence. Hassan II, après avoir failli perdre la vie et le trône à deux reprises, avait unifié le pays derrière lui en prenant la tête d'une immense "marche verte" pour soutenir sa revendication sur cette partie du Sahara. L'ONU avoue désormais, en privé, son impuissance, et ses 'hauts représentants' se succèdent sans résultat. En territoire algérien les campements de réfugiés vivent, sur le sable et sous les tentes, de l'assistance internationale.
Et le Maroc et l'Algérie n'ont toujours pas de relations diplomatiques...

Quant à nous, Français, amis de toutes les parties au conflit, nous ne pouvons "qu'observer" avec désolation. En faisant mille efforts pour que cela ne finisse pas par dégénérer gravement.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens