Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 17:44

En principe les élections générales en Espagne seront convoquées en toute fin d'année. Mais les socialistes ont pris tout le monde de court en lançant la candidature de leur secrétaire général, Pedro Sànchez. Un show très 'présidentielle américaine', avec le leader du PSOE seul sur scène avec sa légitime, un beau couple de quadragénaires dans le vent. Version moderne des Kennedy. On n'avait jamais vu ça dans l'Espagne démocratique. Autre nouveauté: le drapeau bi-colore occupant tout l'arrière plan. Or, si le drapeau des Bourbons est reconnu par tous les partis de gouvernement comme étant celui de la nation( puisqu'il est celui de la Constitution de 77 avec son blason), la gauche évite généralement de trop s'envelopper dans ses plis. Les trois couleurs de la République sont encore chères au coeur de beaucoup...*

En tout cas l'initiative PS a déclenché la première bataille d'une campagne qui sera particulièrement rude ( les Catalans élisent, eux, leur Generalitat dès le 27 septembre).

La droite au pouvoir s'est ausssitôt déchaînée contre les accords conclus entre socialistes et les différentes versions locales de PODEMOS, accords qui sont en train de redonner à la gauche les communautés autonomes perdues au cours des deux consultations précédentes. C'est que le PP de Rajoy n'a pas d'allié potentiel en dehors des 'indignés' de centre-droit (Ciudadanos, Cs). Lesquels résistent à se laisser séduire. Les conservateurs sont, désormais, sur la défensive.

Le PSOE a quelques mois devant lui pour convaincre les citoyens de sa capacité à redonner des couleurs aux idées progressistes qu'il a été le seul à porter depuis la mort de la dictature. Encore un effort et l'Espagne deviendra enfin un pays porteur des principes de laïcité de l'école et de l'Etat. Un certain chemin lui reste encore à parcourir dans la bonne direction. La société, elle, me paraît disposée à ce type de changement.

Antoine Blanca

* Le premier 'républicain' à reconnaître le drapeau rouge et or fut Santiago Carrillo, alors secrétaire général du PC alors encore clandestin. Il enleva une belle épine du pied à Felipe Gonzalez.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens