Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 12:10

La victoire de la coalition Syriza a obligé le peuple grec à faire ce que les catholiques qualifiraient d' "examen de conscience". Chacun sait aujourd'hui, que le pays ne pouvait continuer de fonctionner dans une sorte de fiction, comme certaines familles du monde capitaliste vivent à crédit. Le gouvernement Tsipras a obligé les grands d'Europe à une négociation authentique, c'est à dire non basée sur l'humiliation du pays demandeur d'aide. Désormais les sacrifices demandés au peuple sont fondés et chiffrés. Le parlement en a analysé les raisons et, pour la première fois, une partie des mieux dotés, est associée à l'effort populaire. Est-ce satisfaisant? Certes non! Suffisant? Encore moins! Ce n'est pas encore la fin des privilèges: à commencer par ceux de l'Eglise orthodoxe grecque exemptée d'impôts quand elle est la plus importante propriétaire du pays; comme sont privilégiés armateurs et autres gros marins d'eau douce ou salée. Ces gens là font chanter le peuple. Les popes barbus au nom de la tradition patriotique contre l'ancienne occupation ottomane. Les armateurs avec la menace de jeter l'ancre ailleurs et de se tourner vers d'autres chantiers navals que ceux du Pirée (même vendus à une entreprise chinoise, ils emploient des milliers de Grecs)...

Quand un pouvoir de gauche se sentira assez fort pour prendre la tête d'une véritable 'nuit du 4 août'? On aura compris beaucoup de choses en voyant le 'nouveau' gouvernement Tsipras prêter serment devant un échantillon de patriarches endimanchés et psalmodiant, tous les ministres se signant à l'exception du Premier d'entre eux, Alexis Tsipras.

La dignité et le réalisme, pour une fois réunis, nous imposent de soutenir cette équipe rénovée. De toute manière qui peut, décemment, proposer une autre voie?

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens