Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 10:12

On feint aujourd'hui de s'extasier sur la véritable crise de générosité qui frappe l'Allemagne, longtemps pourtant très frileuse s'agissant de demandeurs d'asile. Je précise "demandeurs d'asile" et non émigrés économiques. Depuis longtemps, en effet, les Allemands ont reçu à bras ouverts, des travailleurs Turcs ou provenant du Centre et de l'Est de l'Europe. Accueil purement intéressé s'expliquant par la croissance régulière de son économie qui allait de pair avec une inquiétante baisse de sa démographie. Pressée par l'accélération des événements au Moyen-Orient, Mme Merkel revêt aujourd'hui des habits humanistes, en montrant sa disposition à un examen favorable à l'accueil de 800000 demandeurs d'asile dans les 5 prochaines années. Je me félicite de ce retournement, mais je ne me prosterne pas devant cet étalage de prétendue grandeur d'âme.

Si la France doit coordonner avec son principal partenaire européen une politique migratoire liée à des événements dont les conséquences étaient imprévisibles par leur ampleur, elle n'a pas moins, depuis des décennies, pratiquée une vaste politique d'accueil des persécutés. Les témoignages en sont nombreux depuis le XIXe siècle. Aujourd'hui des millions de travailleurs, accompagnés de leur famille, ont fait souche, enfants nord-africains, africains et malgaches de notre ancienne politique coloniale. Mais dans le domaine plus précis des réfugiés politiques, la France s'est vue, pratiquement seule, confrontée, par exemple, en 1939, à l'arrivée brutale de centaines de milliers d'Espagnols en "retirada" devant la barbarie de la répression fasciste ("ici on fusille comme on déboise" écrivait le catholique Georges Bernanos depuis les Baléares); puis, à un degré moindre, à celle de Portugais à la fin des années 60. Il n'est qu'à observer, dans le domaine sportif, le nombre de jeunes d'origine étrangère heureusement bien identifiés à notre société. N'oublions pas, non plus, que les latino-américains contraints à l'exil par les tyrannies militaires ont trouvé, encore récemment, chez-nous un peuple qui leur ouvrait les bras. Les Chiliens, parmi d'autres, pourraient en témoigner...

Alors, évitons les mea-culpa. Au sein de l'Europe c'est Hollande qui prêchait jusqu'ici le générosité, l'Allemagne et le Royaume-Uni qui serraient les vis. La très récente conversion à l'ouverture relative, des 2 gouvernements mentionnés, doit être saluée, sans pour autant nous tromper quant à sa motivation. N'oublions pas que tous nos ennuis à Calais et autour de ce port nous viennent de migrants qui ne souhaitent surtout pas rester en France. Et auxquels Londres persiste à fermer la porte au nez.

En attendant, si notre patrie doit rester fidèle à la tradition qui s'impose au pays des Droits de l'Homme et des principes de 89, n'oublions pas ce que recommandait le grand Jaurès: il faut aller à l'idéal et comprendre le réel.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens