Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 11:24

Depuis le début de la guerre en Syrie 4 millions de ses habitants ont fui le pays. La grande majorité d'entre eux se trouvent au Liban ou en Turquie. Les autres ont rejoint, ou tentent de rejoindre un pays de l'Union européenne. En France, la droite et l'extrême droite poussent de grands cris. Sarkozy va jusqu'à évoquer le risque d'une perte de notre identité nationale. Ces craintes (ou supposées telles), sont-elles fondées?
Je réponds NON. Pourquoi?

1) La France est le grand pays européen le moins recherché par les réfugiés, loin derrière l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Suède et même la Hongrie(c'est dire!). Ce constat est d'ailleurs, à mes yeux, plutôt inquiétant. Pour quelles raisons présentons-nous si peu d'intérêt auprès de cette population migrante provenant des classes moyennes ou aisées, fuyant moins la misère que les destructions et la mort? C'est une perte pour le pays qui a formé tous ces diplômés, ces cadres. Pas pour nous.

2) Sarkozy est obsédé par la liberté de circulation dans l'espace Schengen. Il faut, proclame-t-il depuis 2012, revoir entièrement ces dispositions. Mais les arguments avancés en faveur de sa position ne la justifient pas. D'ailleurs la situation particulière du Royaume-Uni, si frileuse au sein de l'Europe, n'empêche nullement les migrants de le rechercher comme terre d'asile. Sans compter que chaque pays membre de l'Union reste, en dernier ressort, maître de ses frontières. Schengen est une ouverture, pas une révolution.

3) La France est héritière de sa longue histoire au Moyen-Orient. Des liens étroits nous unissent au Liban et à la Syrie qui avaient été des pays placés sous mandat français au lendemain de la 1ère guerre mondiale. En conséquence la détresse actuelle de leurs habitants ne saurait nous laisser indifférents.

La droite sarkozyste ou celle bleue-marine veut rétrécir les habits de Marianne. La gauche veut, au contraire, qu'elle ouvre ses bras à ceux qui sont dans la détresse. J'ajouterais, plus terre-à-terre, qu'elle a intérêt à le faire. La France n'a jamais eu à regretter l'accueil réservé aux Russes, blancs ou trotskystes, aux Arméniens, aux Italiens anti-fascistes, aux Espagnols républicains...

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens