Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 11:29

Nous sommes nombreux à vouloir croire à l'authenticité démocratique du soulèvement populaire à Damas (avant de s'étendre dans le pays) qui devait, hélas, aboutir à la plus sanglante des guerres et à l'explosion littérale, territoriale, de la Syrie. Or, si la réalité que nous soutenions était vraie pour des milliers de citoyens lassés de supporter la tyrannie du BAAS et du clan des Assad, les masses populaires d'opposition étaient très majoritairement contrôlées, comme toujours, par les Frères musulmans*. Et, la violence s'intensifiant, par les extrémistes d'Al Nosra. Plus récemment, on le sait, par ceux de DAECH.

Quand on cherche la vérité, l'authenticité, on se rend compte que tous les dés sont pipés. Bachar, comme Hafez son père fondateur de la dynastie, ne tient pas son pouvoir des seuls baassistes et de leurs frères en religion alaouite, mais de toutes les minorités menacées d'anéantissement par le salafisme des Frères (soutenus par les armes et les dollars de Riad). Chrétiens, Druzes, Chiites, Kurdes se sentent protégés par un pouvoir de Damas qui se proclame laïc et les laisse vivre.

La chute des tyrans en Irak comme en Libye n'a apporté que désordre, confusion et massacres. En Algérie, la communauté démocratique internationale (comme la majorité des Algériens aujourd'hui) est reconnaissante à l'autorité militaire d'avoir empêché par la force, et au prix de beaucoup de sang, le salafisme armé de prendre le pouvoir...par les urnes.

En Syrie la douloureuse question est posée à notre communauté internationale: sa priorité ne devrait-elle pas être d'empêcher une nouvelle Libye?

Antoine Blanca

* Il y a un quart de siècle Assad père réprima sans pitié un soulèvement de Frères centré à Alep. Le pays fut fermé pendant plusieurs semaines dans l'indifférence générale. On parla de liquidation physique de la Confrérie...
On sait que le BAAS est un parti panarabe se proclamant socialiste, nationaliste et laïc. Hafez el Assaz en fut, avec le chrétien Michel Aflek, l'un des fondateurs. Mais le BAAS irakien de Hassam s'appuya rapidement sur la minorité sunnite, celle de son chef, tout comme son frère ennemi syrien sur les minorités religieuses. A commencer par celle à laquelle appartenaient les Assad, l'Alaouite. "Real-politik" oblige...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens