Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 10:59
Le Brésil est unique. Avec le reste de l'Amérique du sud, il a surtout en commun sa situation géographique. La langue est différente, tout comme son histoire moderne (celle de son indépendance) et son immensité. Sa singularité concerne aussi sa vie politique. Les Brésiliens ont des convictions, mais ils sont rarement bigots. Les pays de langue espagnole, du Rio Grande à la Terre de Feu, ont été marqué dans les premières décennies de leur indépendance, par la guerre idéologique opposant Libéraux et Conservateurs. Dans un pays comme la Colombie elle s'est souvent transformée en vrais conflits armés, sanglants et prolongés.
Dans des périodes plus récentes, des partis de masse sont apparus qui ont entraîné une adhésion quasi-religieuse de centaines de milliers d'adeptes, au Mexique, avec l'officieux PRI, au Venezuela avec "adecos" et "copeyanos", en Argentine avec l'UCR et les péronistes, au Pérou avec l'APRA...Au Brésil, une république fédérale ou chacun de ses Etats membres tient à sa proppre culture et à ses propres traditions, de tels enracinements à l'échelle nationale sont plus rares, même si le communisme a eu ses héros légendaires et d'immenses personnalités du monde culturel.
A part la dictature, au populisme ambigu, de Getulio Vargas avec son travaillisme, le petit peuple ne s'est pas manfesté , temporaiement, de manière organisée.
Aussi la constitution, puis l'organisation à travers tout le pays, du Parti des travailleurs, PT, à partir du syndicalisme ouvrier des métallurgistes de Saõ Paulo, était-elle inattendue. Le PT a pu s'implanter partout parce que, si ses premiers militants étaient "paulistas", leurs familles étaient originaires d'autres régions moins industrialisées, venaient  même souvent, comme Luiz Inacio "Lula" da Silva, du misérable Nord-Est.
Presque tous les pionniers du PT avaient fait leurs premières armes comme militants de la gauche catholique, sous l'égide de prêtres ouvriers, alors que le militaires étaient au pouvoir depuis le 31 mars 1964.
Avaient-ils songé à la possibilité de se transformer en parti de gouvernement? En tout cas Lula s'est avéré être, sans renoncer à ses convictions profondes, un homme politique habile qui a su tisser les alliances indispensables, même si elles ont été parfois surprenantes, pour faire du PT un solide et indispensable maillon de la démocratie brésilienne.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens