Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 14:35
Hier soir, au Cirque d'hiver de Paris, un meeting socialiste, avec la participation de Martine Aubry, s'est déroulé dans une atmosphère chaleureuse. Les organisateurs ont fait, à tout point de vue le bon choix: une salle située au coeur du Paris de gauche, de dimensions modestes et une assistance militante et colorée. Pour la première fois de ma vie j'ai vu à une tribune politique des responsables syndicaux d'entreprises en lutte, des universitaires à la pointe de combats qui font l'actualité.
Dans ses éditions de la matinée ce 14 mai, LCI n'a pas parlé de cette réunion publique, i  télé en a parlé sur un ton critique ("socialistes le dos au mur, mauvais sondages, UMP en forme"), et toutes annonçaient déjà pour 11h30, en direct, une intervention de super-Sarko pour exalter la supposée réussite du programme de création de mini-entreprises. Il y avait aussi une analyse détaillée d'une interview de Fillon dans le Figaro. Le quotidien de Dassault lui avait accordé 4 pages.
En principe les rédacteurs en chef ont le libre choix des sujets qu'ils traitent. Et il n'est pas certain que l'Elysée donne des directives en direct aux journalistes les plus en vue.
Pourtant, ce n'est pas par hasard que trois fois sur quatre les invités des journaux télévisés soient des ministres. Ou, par exemple, le terrifiant Frédéric Lefebvre. Etant entendu que, pour l'opposition, on sur-dimensionne Besancenot et Bayrou. Pour ne pas parler des joyeux Lang et Valls, encore officiellement socialistes et utilisés comme tels.
Non, ced n'est pas un hasard: simplement, il suffit de faire dire aux  journalistes intéressés (c'est le cas de le dire), que le Président a piqué une colère à propos de l'éditorial de UNTEL, des commentaires discourtois de X, des critiques de Y. Les journalistes visés rectifient d'eux-mêmes le lendemain. Et en rajoutent volontiers.
Je disais, en voyant très souvent sur Canal +, que le directeur de Charlie hebdo allait passer à l'ennemi. D'autant qu'il choisissait chaque jour davantage les nuances de son vocabulaire. Hélas, le voilà récompensé par un bon job à la radio. Finie l'impertinence, même mesurée.
Chacun sait ce qu'il convient de faire pour réussir dans un monde médiatique contrôlé par le sarkozysme. On obéit même aux ordres qui n'ont pas été donnés.
Ne les oublions pas, le moment venu, ces renégats de l'honnêteté intellectuelle qu'ils affichaient encore la veille de leur trahison.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens