Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 16:39
Samedi dernier. Véritable après-midi d'été. Tentation de se laisser aller à l'engourdissement. Je résiste: la section socialiste du XIe  appelle à une distribution de tracts originale. Des groupes doivent partir de plusieurs coins de l'arrondissement avec des drapeaux frappés du pong et de la rose et des emblèmes bleus et étoilés de l'Europe. Des équipes en profiteront pour distribuer des tracts à des passants supposés ébaudis devant un tel déploiement de bannières et  saisis par les cris de "votez pour l'Europe, c'est important !"
On se trompait: le Parisien n'a plus le coeur à jouer les badauds. C'est à peine si on nous regarde, hésitant le plus souvent entre l'indifférence et l'agacement. De jeunes couples flirtent, de plus établis poussent un landau ou sont encombrés de paquets. On prend, le plus souvent par courtoisie que par vraie curiosité, nos tracts. Rues Faidherbe et Charonne, boulevard Ledru-Rollin, occupation des deux trottoirs du Faubourg Saint-Antoine. Des gens sortent des boutiques à la mode du quartier de la Bastille. On arrose les gens attablés sur les terrasses.
Un monsieur très bien me rend ma littérature. Je crains le pire. Je me trompe. "Je l'ai déjà eu !", dit-il en me montrant un prospectus annonçant les rabais importants proposés par un magasin voisin. J'explique. Il accepte mon petit document et rit de sa méprise. On est sur le point de sympathiser. Une passante me dit: "gardez-le pour quelqu'un d'autre, moi je vote pour vous". J'en pleurerais d'émotion. Un beur d'une trentaine d'années m'interpelle: "il faut voter Dieudonné; les socialistes vous vous trompez, il n'est pas avec Le Pen". Je lui conseille, en arabe parlé, d'aller faire de vilaines choses à sa maman. Il ne le prend pas mal, alors que j'ai peur, un instant, d'être allé trop loin.
Rue de La Roquette, une jeune fille qui sirote un café en compagnie d'un couple plus âgé, me dit que "la politique c'est pourriture et compagnie". Je lui dis que si je partageais son opinion je ne passerais pas ce bel après-midi à militer pour mon Parti. Elle me répond qu'elle ne voulait pas me vexer, mais que des socialistes, Jospin par exemple, étaient corrompus. Comme je lui demande de préciser les crimes de l'ancien Premier ministre, elle bafouille et affirme le confondre avec Balkany.
Vaste rigolade sur la terrasse de la brasserie.
Terminus devant la magnifique statue de Léon Blum. Les autres groupes partis de Ménilmontant nous retrouvent. On bavarde un moment et je reprends à pied le chemin de mon domicile.
En espérant arriver à temps pour la 2e mi-temps du match Stade français/ Perpignan.
Comme il oppose deux équipes françaises, nous avons toutes les chances de l'emporter...

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens