Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 12:27

Samedi 20 juin Pierre Moscovici était l'invité vedette de M.Ardisson sur Canal Plus. Il a sans doute bien fait de ne pas laisser passer l'occasion de  figurer sur le plateau puisque, neuf fois sur dix, on voit arriver à  la célèbre émission "salut les terriens", un ministre de la cour sarkozienne ou un autre porte-coton de l' UMP. Le socialiste s'est  d'ailleurs plutôt bien tenu, face aux provocations outrancières de l'animateur qui s'est amusé, par exemple, à railler sans vergogne l'épaisseur supposée de la taille de Martine Aubry ou à plaindre l'ancien ministre de Jospin d'appartenir à un parti en voie de disparition.

Mosco faisait bonne figure, tout sourire dehors, contre-attaquant parfois sur le même ton de la plaisanterie, jouant le jeu de l'émission. qui se veut légère, même quand elle aborde des sujets graves. Cela  a donné l'occasion au député du Doubs d'éclairer un peu notre lanterne sur ce qu'il entend par "primaires ouvertes" dans la perspective de l'élection présidentielle. Ainsi, nous a-t-on appris, le citoyen ou la citoyenne intéressé (e) devrait aller s'inscrire sur les listes électorales de "la gauche gouvernementale", ouvertes dans les locaux de nos sections socialistes (par exemple). On donnerait une carte d'électeur à la personne ayant ainsi manifesté sa vocation à participer à cette première expérience de désignation du candidat ou de la candidate appelé(e) à porter nos couleurs. Face à l'adversaire de droite.

On peut supposer que deux tours de scrutin pourraient s'avérer nécessaires avant de proclamer le résultat définitif de ces primaires.

Je ne sais pas si les promoteurs de cette formule mesurent toutes les conséquences d'une telle innovation. Notre PS, celui de Jaurès, de Guesde, de Léon Blum et de Mitterrand aurait changé de nature. Il tournerait presque exclusivement son activité à la mise en place de scrutins internes. Et leur consacrerait une bonne partie de son budget.

Même si les modalités demandent encore à être précisées, affinées, je ne rejeterais pas, a priori, une telle proposition. En dépit des dangers qui apparaissent, de toute évidence, aux yeux de tous. Je ne veux pas être le passéiste ou le nostalgique de service. Je poserais tout de même un préalable à la mise en place de l'initiative avancée par Mosco et par d'autres: que chaque candidat s'engage par écrit à respecter le résultat et à soutenir, sans arrière-pensée affichée, le vainqueur. Puisque les Etats-Unis sont la référence, mettons-nous en phase avec ce qui se passe dans les partis institutionnels de ce pays. Que le vaincu des primaires adopte, par exemple, vis-à-vis du vainqueur l'attitude qui fut celle d'Hillary Clinton vis-à-vis d'Obama.
Après le désastre final de la consultation interne sur le référendum relatif au Traité de Lisbonne, on est en droit de se poser des questions.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens