Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 16:46
Sarkozy se comporte-t-il en homme de droite?
Dans la réalité, sans aucun doute. Il s'applique, jour après jour, à préserver les intérêts des puissances de l'argent, ferme les yeux sur les manipulations et les tricheries des grandes entreprises nationales et internationales visant à maquiller les fermetures des sites et les suppressions massives d'emplois, poursuit sa politique de protection des gros contribuables, confirme, jour après jour, son objectif de réduire le secteur public au profit du privé et d'exposer les plus faibles de nos concitoyens à une grande précarité.
Mais sa démarche n'a rien de conventionnel. La droite classique, confrontée à la situation économique que nous vivons, se serait donné comme objectif premier la réduction des déficits. Elle aurait imposé une politique drastique de rigueur budgétaire. Au détriment des salariés, mais en tentant de contrôler, au maximum, les dérives résultant de la crise que nous traversons. Je pense à des personnalités conservatrices comme Antoine Pinay, Valéry Giscar ou encore Raymond Barre.
Sarkozy, lui, amplifie au contraire les déficits, annonce à grand spectacle un emprunt aux objectifs et au coût indéterminés, que rien, apparemment, ne justifie...et demande à Fillon et à ses ministres de réfléchir sur l'utilisation d'un capital potentiel et, partant, hypothétique. On surnage en pleine science-fiction. Il s'agit de  pure opération de communication. Il faut donner aux électeurs un sentiment de mouvement. Et, même si 82% des Français ne se disent pas séduits par le projet d'emprunt national, une partie d'entre eux a, dit un autre sondage récent, mordu à l'hameçon en saluant de manière positive le remaniement ministériel et l'agitation dominicale de François Fillon. Un Premier ministre qui paraît  bien égaré dans une vilaine parodie de  Harry Potter.
Cela pourrait prêter à sourire si notre avenir et celui du pays n'étaient pas en jeu. Sarkozy joue avec les échéances, avec le temps qui passe. Et avec une dette de 1400 milliards, jugée abyssale par tous les économistes sérieux. Dette que le prochain emprunt va, inévitablement, alourdir encore. C'est notre devenir en tant que Nation que la légèreté politicienne du Président est en train de compromettre durablement.
Il appartient au PS, seule  force d'opposition crédible, de rétablir la vérité dans sa dure réalité, de la dire et de proposer les solutions au peuple souverain.
Notre responsabilité est collective. Nous devons bâtir, ensemble, le projet sauveur. Le nom du champion qui sera appelé  à le porter est, finalement, secondaire.
Montrons-nous à la hauteur de la gravité de la situation.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens