Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 12:56
Le choix du titre était prometteur."Sarkozy FACE au Nouvel Obs". Cela donnait à penser que Denis Olivennes et Michel Labro allaient poser les questions qui fâchent. S'efforcer d'acculer le chef de la droite française dans les cordes, contrer un art de l'esquive dans lequel il est passé maître, foudroyer, au détour d'une phrase, le poids léger de  Neuilly d'un uppercut meurtrier.
Il n'en a rien été.
"...voici le nouveau Nicolas Sarkozy, tel qu'en lui même la crise le change. A tout le moins tel qu'il veut se présenter à nous", écrivent, dans leur introduction, les deux patrons de la rédaction de l'hebdo
.
On a peine à croire en leur sincérité. Au bout du compte ils ont donné au personnage une opportunité de plus de faire la nique à la gauche, de pratiquer ainsi l'exercice qu'il adore entre tous depuis qu'il est à l'Elysée sous les applaudissements hypocrites de journalistes hilares. et de coutisans béats d'admiration.
Car, à part affirmer qu'il "a changé", qu'il n'ira pas au Fouquet's célébrer son éventuelle réélection, ni passer 
ses prochaines vacances sur l'un des yatchs de ses amis, le personnage n'a rien lâché, et surtout ne s'est pas lâché. Il n'a répondu à aucune question pouvant se révéler embarrassante. Et ses interlocuteurs, n'ont pas insisté pour autant alors qu'ils  auraient été fondés à souligner qu'ils n'étaient pas dupes de la manoeuvre. De fait, il les a promenés  à sa guise sur le ring. Il ne risquait pas de predre des coups que personne ne songeait à lui envoyer.
"...Nous avions conscience qu'un entretien est aussi une tribune. Faisant cela, nous prenions le risque d'offrir à l'hôte de l'Elysée les colonnes d'un journal qui ne le ménage pas. Mais le débat démocratique, tel que nous l'entendons, nous comandait de le faire..."
Diantre! Sarkozy ne dispose pas de suffisamment d'espace dans le médias, pour s'exprimer? Il fallait que le Nouvel Obs vinsse lui en donner, de l'espace, pour libérer ce grand frustré de la liberté d'expression?
Je pense, quant à moi, que l'interview "sans concession"a été préparé dans un esprit de complicité tacite entre l'homme politique et les hommes de presse. Cela ne peut, hélas, étonner les fidèles lecteurs de la publication. Jean  Daniel n'a-t-il pas déjà écrit des éditoriaux "d'ouverture" pour vanter les qualités du petit grand homme, qualités qu'il aurait découvertes, entre la poire et le fromage, au cours d'un déjeuner à lui offert par le Chef de l'Etat?
Pourquoi de telles manifestations de déférence? Les réponses à la question ne manquent pas. J'aurais préféré ne pas  avoir à me la poser.
Ce premier numéro de l'été m'a, je dois le ddire, quelque peu refroidi.

Antoine Blanca



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens