Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 19:08
Le commun des militants, voire simplement le commun des mortels, a du mal à comprendre notre double vie de socialistes.
D'un côté des parlementaires, massivement présents dans les deux hémicycles,  combatifs et bien organisés, infligent  déconvenue sur déconvenue au pouvoir.  L'acculent à  une permanente défensive. Dans les régions, les départements, les communes, nos élus sont créatifs, se manifestent aux côtés des salariés en désarroi, s'expriment avec autorité et sans complexe, assurés qu'ils sont de la confiance majoritaire de leurs concitoyens.

Dans le domaine purement politique nous avons, au contraire, le sentiment que tout va à vau-l'eau. Un véritable concours de déclarations pessimistes sur nous-mêmes paraît s'organiser dans un grand désordre. Les vocations présidentielles sont multiples, sans véritable fondement la plupart du temps. Et de toute manière en contradiction avec l'actualité. Une seule chose compte: être cité dans la presse, la radio, la télévision. Alors que, malgré ses conséquences médiatiques désastreuses, le Congrès de Reims a démontré qu'il n'y a pas de division majeure sur le programme, et qu'une Déclaration des principes a été unanimement adopté.

Alors? A la base nous nous demandons si toutes ces ambitions qui se manifestent ne se détruisent pas en simultanéité avec leur expression publique. Comment, en effet, concevoir l'action sans le respect de règles communément acceptées. La légitimité d'une ambition n'est pas en cause. Mais il est essentiel qu'elle s'inscrive dans un ordre du jour, dans un plan de travail qui ne soit pas à contre-temps. Hélas, tel n'est pas le cas. Et nous, les militants de base, nous sentons désarmés.

Que faire? Certainement, comme osent le préconiser certains, sans doute instrumentés par l'Elysée, "détruire pour mieux reconstruire". Un congrès "refondateur" serait simplement un congrès destructeur. Un nouveau congrès de Reims, mais en bien pire. Et, compte tenu des réalités dans les assemblées régionales, départementales et locales, une mort annoncée d'un malade qui ne présente d'autre pathologie que l'addition d'égocentrismes.

Alors, faute de pouvoir préconiser ce que nous devons faire, voilà toujours l'annonce de ce que nous ne devons pas faire.
Et soyons plus respectueux des citoyens qui ont élu librement des représentants qui font honneur à notre engagement.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens