Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 11:49
La Nuit du 4 août 1789 a sans doute constitué le premier événement de caractère socialiste des temps modernes. Le quotidien "Le Monde" lui a donné une juste place dans son édition correspondant au 220e anniversaire de cette date historique, celle de la fin des privilèges. Notamment des privilèges fiscaux. Un exemple qui ne commencera à être suivi par les autres grands pays qu'avec plus d'un siècle de retard.
Un jeune économiste, Thomas Piketty, professant à l'Ecole d'Economie de Paris a, à cette occasion, accordé un entretien au grand journal du soir, et il a pu ainsi préciser les éléments principaux de l'ouvrage qu'il vient de publier sous le titre "Les hauts revenus en France au XXe siècle: inégalités et rétributions". La lecture de son livre est instructive. La France, tout comme les autres pays industrialisés, a progressivement annulé la notion d'égalité devant l'impôt.
Une rectification est indispensable si on veut mettre fin à cette dérive lamentable. Mais une rectification de fond ne sera pleinement réalisable que si elle se vérifie sur le plan international.
Pour la France, il ne suffira pas d'une victoire des forces de gauche bâtie autour d'un programme appelant à rétablir l'égalité devant l'impôt, d'une nouvelle "Nuit du 4 août" en quelque sorte, si une telle mesure de fond n'est pas adoptée en concertation avec les autres puissances, Russie et Chine comprises. Avec, à la clé, une déclaration de guerre, en bonne et due forme, aux paradis fiscaux.
Un G20 déterminé à agir dans cette direction, aurait alors, vraiment, du grain à moudre. Sa dernière réunion, grossièrement inconsistante, s'est contentée de peigner la girafe. En prenant soin de ne pas lui faire mal.
La France peut lancer le mouvement. Bien entendu, il faudra d'abord inscrire des objectifs clairs et combatifs allant dans ce sens dans un futur programme de l'union de la gauche. Et lancer une campagne, nous socialistes français, à l'intérieur de notre Internationale qui est en train de payer cher sa timidité économique et sociale.
Pour le moment, avec le pouvoir sarkozyen, notre pays est en passe de rétablir de nouvelles féodalités. L'égalité devant l'impôt (comme dans les domaines de la santé publique et de l'enseignement, par exemple) n'est plus qu'un souvenir. Le moment est venu de retrouver les valeurs des héros de la Nuit du 4 août et d'enterrer les péroraisons technocratiques de nombre de nos cadres.

Antoine Blanca 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens