Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 19:32
L'exercice essentiel auquel se sont livrés les participants au sommet de Pittsburg a consisté à tenter de masquer son échec. Camouflage allant, pour trois grandes vedettes de la réunion, jusqu'à menacer l'Iran de représailles si...si...alors qu'ils ne possédaient pas d'information nouvelle sur le sujet (si je savais depuis deux mois ce qui a été dit, comment et pourquoi ont-ils pu jouer une telle diversion?). Certains médias, surtout en France se sont employés à venir en aide aux manipulateurs de haut niveau.
Le comble du cynisme aura été l'annonce du nouveau rôle que devrait jouer le FMI, celui de gendarme chargé de veiller sur l'application de ces prétendues décisions. Depuis quand cet organisme international a-t-il vocation, autorité, pour faire la police dans le monde des banquiers?

On pourra me dire: vous voilà bien négatif. Ce n'est pas le cas. J'estime, au contraire, que le fait même que le G20 soit en train de se substituer progressivement à l'aristocratique G8 constitue un pas dans la bonne direction. Cela signifie que des pays comme l'Inde, le Pakistan, le Brésil, par exemple, sont désormais associés aux discussions interessant l'avenir de la planète. Les grands pays émergeants échappent ainsi à la lourde tutelle des grands pays industrialisés. Le chemin emprunté est correct, même si les résultats ne sont pas au rendez-vous de la déclaration finale.

Car les délégations des pays émergeants ont quitté Pittsburg avec, à la bouche, le goût amer de la déception. Au-delà des phrases alambiquées, ronflantes ou creuses, rien n'aura en définitive bougé dans l'organisation économique de l'ordre du monde. Leurs peuples continueront d'occuper une position marginale tant au Fonds Monétaire International qu'à la Banque Mondiale (institutions dites de Bretton Woods). Les mêmes grands pays industriels continueront d'y être "plus égaux" que les autres.
Il en ira de même pour le Conseil de Sécurité où, en dépit des promesses, des engagements même pour l'élargir à des grands pays émergents, rien ne change dans les faits. Ce sont toujours les mêmes cinq grands pays industrialisés, les vainqueurs de la 2e guerre mondiale, qui continueront de faire la loi grâce au privilège du droit de véto.
L'élargissement se fera attendre encore longtemps.

Antoine Blanca 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens