Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 13:10
Le choix de Rio de Janeiro pour accueillir les Jeux d'été de 2016 revêt une signification qui dépasse, et de loin, les enjeux sportifs.

1 -- Pour le Président Luiz da Silva "Lula", c'est un couronnement qui va illuminer la fin de son deuxième mandat de Chef d'Etat. Il s'est tellement  investi à titre personnel pour arracher ce résultat, qu'à l'annonce de la décision du Comité olympique, il a éclaté en sanglots comme un enfant. Il pleurait encore quand il a été félicité par son ami espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, qui avait soutenu naturellement, jusqu'au bout, la candidature de Madrid. La photo de l'embrassade entre les deux hommes mérite d'ailleurs de figurer dans une anthologie du genre, tant le regard attendri du gouvernant espagnol est touchant de sincérité. C'est assez rare  à ce niveau pour mériter d'être relevé.
D'autant que les huit ans de gouvernement de Lula ont fait globalement progresser la société brésilienne en donnant accès au plus grand nombre à l'éducation, aux soins de santé, au travail sans discriminations.
2 -- Pour l'Amérique du sud, c'est une grande première (pas pour l'Amérique latine, puisque le Mexique, dans le nord du continent, avait déjà organisé les Jeux). Dans cette partie du monde, on attendait une telle distinction en retenant son souffle. Le sentiment de victoire est perceptible à Buenos-Aires comme à Bogotà, à Caracas comme à La Paz. Tous les pays, là-bas, sont démocratiques, ont des régimes pluralistes et repectueux du droit à la différence. Cela méritait reconnaissance à l'échelle mondiale.
3 -- La décision du CIO va encourager l'investissement dans la région tout entière, va relancer l'emploi et la vie économique.  Car tous les pays géographiquement concernés sont unis dans une même organisation qui coordonne leurs efforts et contribue à amortir les coups durs. L'UNASUR est plus efficace qu'on ne le pense dans une Europe généralement ignorante des choses des Amériques. Parfois même méprisante, hautaine vis-à-vis d'elles. Or, les gouvernants de cette partie du monde, sans intermédiaire bureaucratique, se parlent directement chaque jour, vivent leur proximité culturelle et linguïstique avec naturel et, souvent, fierté.
4 -- Les infrastructures en général, les communications de toute nature, vont y être notablement améliorées. La vie quotidienne des citoyens va, ainsi, se trouver transformée.
 
Pour ma part la décision du CIO ne comporte, une fois n'est pas coutume, que des conséquences positives.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens