Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 12:06

Hier après-midi, mardi 2 avril, il y avait réception 'de printemps', à la Fondation Jean Jaurès. Son président, Pierre Mauroy recevait. Hôte d'honneur: le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault. On venait d'apprendre la nouvelle de la confession de Jérôme Cahuzac. La consternation se lisait sur tous les visages. Un ministre avait manqué à sa parole, avait réitéré son mensonge devant la représentation populaire. Et jusqu'à l'ouverture d'une information judiciaire, qui d'ailleurs ne le mettait pas nommément en cause, tout les socialistes l'avaient cru. Ou avaient voulu le croire. C'était évidemment mon cas. J'accepte d'être accusé de candeur. J'ai toujours eu la faiblesse de croire en la parole de mes amis.

En l'occurrence Cahuzac n'en faisait pas partie. Mais c'était un camarade. Et, tout au long de ma vie, tant personnelle que militante, j'ai toujours voulu croire en la sincérité de mes camarades. Et j'ai eu raison de le faire. Dans la plupart de cas. C'est la première fois que je me sens trahi, que j'assiste, presque en direct, à la déchéance de celui que, par solidarité spontanée, j'ai défendu dans trois de mes articles. D'autant que j'ai toujours douté des méthodes journalistiques de M.Plenel. Et, dans l'affaire qui nous concerne aujourd'hui, de la bonne foi de sa source, son opposant politique local. Personne ne s'occupe, par exemple, de la légalité de l'obtention d'une conversation téléphonique privée...Aux Etats-Unis ce fait eût suffi à invalider toute procédure judiciaire.

Mais le principal est ailleurs. L'immense majorité du peuple de gauche vit dans un monde différent de celui dans lequel évoluait l'ancien Ministre du Budget. Le sien, je viens, moi, de l'apprendre, se situe dans une autre planète. Je le voyais simplement en professionnel compétent dans son domaine. La précédente majorité le pensait aussi qui l'avait porté, innovation républicaine, à la présidence de la Commission des Finances de l'Assemblée Nationale. Apparemment sans enquête préalable sur son patrimoine et sur ses comptes bancaires...Naïveté de sa part?

Le nouveau pouvoir installé en mai 2012 avait innové en exigeant de tous les ministres une déclaration approfoncie portant sur leur patrimoine. Chacune d'elles aurait été vérifiée. Cela n'a pas suffi toutefois à démasquer un coupable éventuel de blanchiment de fraude fiscale. Hollande vient de proposer un renforcement des dispositifs destinés à prémunir la République, et ses citoyens, contre tout dévoiement. Même si aucune mesure, aussi dure soit-elle, ne donnera d'assurance absolue, ce sera un nouveau pas dans la bonne direction.

J'ai la conviction, pour conclure, que ceux qui nous gouvernent, au sommet de l'Etat, sont des hommes et des femmes de probité. Et ceux qui tentent de provoquer, surtout au milieu d'une situation sociale et économique délicate, une crise de régime, n'aident pas la convivialité démocratique fondée sur la confiance.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens