Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 11:48

Pour les pays occidentaux engagés militairement en Afghanistan, la vraie question n'est pas: faut-il partir, mais "comment partir". Dans un article publié aujourd'hui par "le Monde", le romancier marocain Tahar ben Jelloun énumère les raisons qui justifieraint un départ rapide des troupes occidentales. Elles relèvent toutes du bon sens, de l'évidence. Les occidentaux ne peuvent qu'échouer, comme tous les étrangers qui ont voulu intervenir directement dans le pays. Quel que soit le motif invoqué. L'invasion soviétique de 1979, entraînant une riposte occidentale indirecte, par brigades internationales djihaddistes interposées et constituées pour l'occasion, a eu des conséquences internationales incalculables. De la guerre civile en Algérie, armée contre islamistes, jusqu'aux attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Depuis nous allons d'erreur dramatique en appréciation désastreuse.

Globalement d'accord avec l'analyse de ben Jelloun, je ne peux toutefois que m'étonner de l'absence de toute proposition de solution. Il dit en substance: nous sommes englués dans une guerre sans issue. Il faut partir! C'est un peu court. Pour ne pas dire, un peu facile.

Nous aimerions, pour notre part, que l'on aide à la réflexion de nos hauts responsables sur le thème: comment en sortir sans laisser la place aux seuls Talibans et à leur manière particulière de faire régner l'ordre et la justice. Ce que ne fait pas notre grand écrivain francophone, ce que n'a pas fait davantage une jeune député afghane qui s'est produite sur toutes nos antennes pour promouvoir son livre. Grosso modo elle dit: les fous de Dieu sont horribles. Les Américains et le gouvernement corrompu de Kaboul, ce n'est pas mieux.

Que faire alors?

Nous craignons bien que cela ne se termine par un mauvais accord avec le mollah Omar, le borgne chef religieux et chef de guerre, qui serait disposé à rompre avec Al Qaïda. Même si cela ne sera pas pour demain, les propositions en faveur de discussions avec les "talibans modérés" nous orientent vers cette direction.

  

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens