Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 16:41

Au siège de l'ONU de Genève les responsables du dossier sur le Kivu, territoire faisant partie de ce qui s'appelle aujourd'hui République démocratique du Congo (RDC), dirigée par la famille Kabila, on ne cache pas son désarroi: depuis des mois medias et gouvernements ont les preuves démontrant que, après les massacres de Tutsis au Rwanda, massacres qualifiés à juste titre de génocide, M. Paul Kagamé, actuel président tutsi de ce pays, dirigea, dans le Kivu voisin, une liquidation totale des réfugiés hutus qui y avaient trouvé un refuge précaire..

Pendant près de deux ans, tantôt allié à Kabila, alors chef rebelle du Zaïre, tantôt en opposition avec ce "néo-lumumbiste" auto-proclamé, Kagamé a fait mourir de un à deux millions (certains, bien documentés, citent des chiffres encore plus élevés) de membres de l'ethnie hutu. 

Or, s'il y a eu crime contre l'Humanité au Rwanda,  en rendre collectivement responsables les ressortissants de toute une ethnie est contraire aux conventions, au Droit international et aux usages en vigueur. Quels qu'ils soient, les crimes doivent être jugés individuellement.

Les opérations génocidaires conduites sous le contrôle des hommes de Kagamé se sont inscrites dans la durée. Elles ont consisté en des massacres généralisés (machetes, armes automatiques). Mais de centaines de milliers de Hutus de tous les sexes, tous les âges ont été aussi affamés systématiquement ou ont succombé à des épidémies. L'accès des zones affectées ont été interdites aux ONG comme aux agences humanitaires du système onusien.

L'ONU dispose de toutes les preuves et elles sont irréfutables.

La communauté internationale apparaît comme soumise face  aux dénégations faussement indignées de Kagamé et de ses acolytes. Les puissances membres de  l'organisation, ses hauts responsables paraissent dire:"de génocides africains, nous en avons notre compte; après le massacre de Tutsis, celui de Hutus. Restons-en là. Et de toute façon à présent tout est rentré dans l'ordre: l'Etat rwandais s'est réorganisé, administre des procès plus ou moins spectaculaires contre les Hutus coupables; Kagamé est  devenu un chef de paix après avoir été un chef de guerre. En RDC, Kabila fils a pris le relais du père décédé et tout le monde veut oublier les événements douloureux de l'ex-Zaïre. Un génocide a chassé l'autre. Préoccupons-nous désormais de la survie des gorilles des collines..."

Tant de haussements d'épaules diplomatiques, militaires et commerciaux ( les astronomiques réserves en pierres précieuses et en minéraux rares dans la région concernée sont connues) devraient provoquer notre colère. Seules sont perceptibles la lâche résignation et la complicité inavouable avec les nouveaux gouvernements.

 

Et un peu partout sur le continent noir, la gigantesque représentation macabre continue. Mais, il est vrai, que valent mille vies africaines par rapport à une simple poignée de diamants?

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens