Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 10:40

Pour notre équipe de France, c'est sans doute la fin de l'obsédante rumeur des vuvuzelas. Et le début du bourdon pour tous ceux qui aiment le football. Etrange trompette en matière plastique, la vuvuzela a été la vedette de ce début du "Mondial". On nous dit que la régularité et l'intensité du bruit qu'elle émettait, soufflée pendant 90 minutes par des dizaines de milliers de poumons, parvenait à étouffer les chants et les encouragements des supporteurs, tel un  essaim d'abeilles monstrueux.

Mais ce ne sont pas les vuvuzelas qui ont rompu le silence qui plombe  lourdement le continent africain: ce sont les médias qui ont enfin tourné leur puissant regard vers cette partie du monde. Jusqu'à présent seules les famines, les épidémies, les guerres civiles parvenaient, l'espace d'un instant, à retenir l'attention des obsevateurs...

Grâce au football, on en sait davantage, aujourd'hui, sur la profondeur du drame d'un grand pays comme le Nigéria, dont les immenses richesses pétrolières ne profitent qu'à une poignée de corrompus locaux et  aux  grandes compagnies qui ont obtenu des concessions. Le carburant est rare et cher pour les Nigérians qui doivent le faire raffiner dans les pays voisins (là où les sociétés ont installé leurs raffineries). Et la marée noire pollue en permanence côtes et fleuves sans provoquer d'émotion dans l'opinion internationale.

Désordres ethniques et religieux constituent une autre catastrophe endémique, avec leur cortège de massacres. Derrière l'équipe de foot (dont les joueurs sont des pros se produisant en Europe), journalistes et reporters ont fait leur travail, souvent avec talent.

Quant à la "françafrique", on a pu mieux voir ce que cachaient les embrassades grotesques du sommet de Cannes. La qualification de la Côte d'Ivoire et du Cameroun ont aidé à mettre en lumière les désordres, la corruption et le népotisme qui affaiblissent davantage encore ces peuples auquel nous unissent des liens puissants.

Et surtout nous avons pu voir la République sud-africaine sous un tout autre éclairage. L'apartheid qui a du mal à s'effacer, la misère de la majorité noire, la brutalité de la nouvelle police, la soif de paraître et de jouir de la petite nouvelle élite politique (smokings et robes de soirée à l'occasion des réceptions officielles), l'incroyable aplomb de l'actuel président, ancien compagnon de prison de Mandela, prônant l'abstinence pour combattre le SIDA alors qu'il est connu pour le nombre de ses épouses, de ses maîtresses et de ses enfants, reconnus ou non.

Même si je veux surtout retenir le succès de la fête pour la nouvelle nation, les nouveaux équipements touristiques et sportifs, les expériences acquises et les portes qui se sont davantage ouvertes sur l'avenir.

 

Antoine Blanca

(qui suspend la publication le temps d'un voyage lointain)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens