Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 15:20

Tout le monde se souvient de la première visite en Afrique de M.Sarkozy en sa qualité de Président. C'était à Dakar et nous avons retenu une phrase de son discours devant le Parlement sénégalais:"L'homme africain n'est pas suffisamment entré dans  l'histoire". Cette phrase a été diversement interprétée. Mais d'une manière générale elle a été jugée malheureuse, voire déplacée. On est en droit de se poser la question: à quelle "histoire" le Chef de l'Etat français faisait-il référence? Ou même, de quel "homme africain" était-il question dans ce vaste continent, saccagé par les puissances européennes, aux cultures et aux ethnies multiples. Il y avait de toute manière quelque frivolité, pour le plus haut représentant d'un pays colonisateur, à tenir des propos de commisération sur les peuples qu'il avait hier soumis à sa domination, dont il avait exploité les richesses à son seul profit, charcuté le territoire selon ses intérêts, enrôlé les hommes dans ses guerres, pillé son patrimoine culturel.

Mais voilà que l'actualité nous retient de nouveau dans cette partie du vaste monde.

L'affaire des valises bourrées d'argent que des gouvernements africains  sans scrupule auraient, aimablement, fait convoyer jusqu'à l'Elysée a été reçue par l'opinion française comme une confirmation, non comme une surprise. Les précédents ne manquent pas, il est vrai, comme celui des diamants que le futur empereur Bokassa 1er aurait offert à Valéry Giscard d'Estaing, grand chasseur de gros gibier devant l'éternel. Mais c'est la première fois que le convoyeur de fonds français passe spontanément aux aveux "pour soulager sa  conscience". Jusqu'à présent les révélations avaient été le fait d'un hebdomadaire à la fois sérieux et satirique, ou résultaient d'enquêtes entreprises par des journalistes curieux en quête d'exclusivités.

A nos yeux tous ces faits se situent dans un même contexte: celui du drame colonialiste qui nous colle à la peau, en France comme en Afrique. Nous payons tous la facture des frasques inavouables de quelques uns.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens