Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 09:51

Mon dernier article date du 11 juillet. Je reprends mon exercice d'écriture après m'être interrogé, ces dernières semaines, sur la meilleure manière de contribuer au débat politique, en portant un intérêt particulier à la politique extérieure.

Cela peut s'avérer utile, soyons immodestes, quand on constate l'absence de la France sur la scène internationale. Avez-vous entendu parler, ces derniers temps, de notre ministre Kouchner? Après avoir vécu trois ans couché, il semble, lui hier si médiatique,  s'être enfoncé dans les profondeurs de la terre.

Tandis que l'Europe s'efforce de panser ses plaies économiques et sociales, en évitant de prendre toute initiative significative, la grande Amérique, elle, vit dans l'attente. Du Nord au Sud on s'interroge sur ce que fera, ou ne fera pas, le  Président Obama afin de définir un nouveau type de relation entre les peuples et le nations de ce puissant continent.

Cela signifie qu'il ne s'est pas encore attaqué à ce grand dossier. Un ami proche de l'actuelle administration démocrate m'a conseillé de m'armer de patience. Un grand projet existe bien dans les dossiers présidentiels: mais il ne sera pas ouvert au cours de ce premier mandat.

Hypothétique, donc puisque nul ne peut dire avec certitude qu'il y en aura un second.

Aussi est-il essentiel que, du Mexique à la Terre de Feu en passant par les Caraïbes, les Latinos prennent, eux-mêmes, les choses en main.

Ce qu'ils ont fait cet été: le Mexique, en dépit des bourrasques internes de la campagne électorale, a organisé dans une relative unité une forte riposte contre les cartels de la drogue. Le nouveau président colombien, Juan Manuel Santos, qui se pose pourtant en continuateur de la politique de son prédécesseur Uribe, a conclu une paix solide avec son voisin vénézuélien. La guerre entre grands pays bolivariens n'aura pas lieu...

On sait désormais que le successeur de Lula à Brasilia (la présidentielle est en octobre), que ce soit Dilma (pour laquelle il fait activement campagne) ou José Serra ( le gouverneur de centre gauche de l'Etat de Saõ Paulo), poursuivra la politique d'indépendance conduite avec un succès remarqué, pendant huit ans, par le chef du Parti des travailleurs.

Au Chili, où un changement de Chef d'Etat a coïncidé avec une abominable catastrophe naturelle, tous les citoyens se sont coalisés pour affronter, ensemble, l'adversité dévastatrice des éléments.

Le monde Latino s'est aussi rassemblé pour faire face à la nouvelle loi raciste adoptée par l'Arizona contre les immigrants mexicains ou centro-américains. La Maison Blanche et la Cour Suprême sont venues aussi à la rescousse.

Tous ces signes positifs ne sont pas forcément annonciateurs de temps nouveaux. La droite américaine est en train de se radicaliser. Raison supplémentaire pour tous les latinos américains et pour leurs amis dans le vaste monde de rester mobilisés face aux tentations impérialistes. 

Raison de plus aussi de compter, avant tout, sur eux-mêmes. 

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens