Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 10:49

Le régime aurait pu lâcher plus tôt ses chiens costauds , baveux  et bedonnants,  le service d'ordre, les miliciens du "parti officiel". Pour quelle raison a-t-il, alors, retenu son propre bras: sans doute parce qu'il espérait pouvoir s'en passer.

Le gouvernement dictatorial avait tout de suit compris que les batailles de rue se déroulaient sous les caméras des télés du monde entier. Et les mercenaires qui avaient été envoyé en avant-garde, faire un bout d'essai en quelque sorte, avaient effrayé les conseillers de l'ambassade américaine.Tant d'efforts pour minimiser les choses auraient donc été vains.

Quoi! m'a confié l'un d'eux rencontré par pur hasaard dans une rue de Paris on allait voir ces images partout dans le monde et d, de grands et gros égyptiens hirsutes, chemise ouverte sur une brioche grasse et poilue, frappant à coups redoublés de leurs matraques ou de leur bate de  base-ball, avant de "finir" le jeune homme à terre, à force de coups de  matraque, sur les côtes, les reins, l'estomac ventre et le bas ventre. Le diplomate yankee se dit pressé de retourner au Caire et de faire part à ses collègues des réactions entendues à Paris, du côté de l'OCDE et de l'UNESCO, par exemple. Pas un mot du Quai d'Orsay, ce qui était, hélas,  significatif du peu de cas que le Département d'Etat se faisait de notre appréciation de la situation.

Dès le lendemain on ne revit plus sur l'écran les gorilles et bientôt l'Armée égyptienne viendra présenter son meilleurs visage. "On ne tire pas  sur son propre peuple!". Et tout le monde veut  croire cette affirmation du jeune et avenant Capitaine/porte-parole.

Il se passe pourtant quelque chose de bien déconcertant: les mercenaires sont de retour, mieux équipés, mieux encadrés, plus sûrs d'eux. Certes, selon l'ami américain ils ne sonnt guère plus de 1500 à 2000, mais en matière d'armes contre la guérilla des rues, ces milices disposent des mêmes moyens que  nos CRS ou que nos gendarmes mobiles.

Tout cela est un peu brouillon. Tactique? Intox?

J'ai entendu, pour ma part un seul message: le régime n'a pas dit son dernier mot. Et on voulait que cela se sache..

 

Et le retour des "partisans et autres mercenaires" de Hosni Moubarak n'est pas destiné aux seuls manifestants.

 

Antoine Blanca 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens