Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 16:52

Quand la Somalie s'est effondrée, en tant qu'Etat constitué, les corsaires sont réapparus dans le détroit, rançonnant sur mer comme aux plus beaux jours de la marine à voile; et le grand banditisme  s'est substitué, sur terre, à toute autorité. Avant qu'un jour, une espèce de grand et gros moine enturbanné, inspiré par Allah et lorgnant vers Al Qaïda, distribue des 'kalachs' à des enfants et à des ados désoeuvrés, et leur dise qu'ils pouvaient tuer, torturer et voler tout leur saoûl, pour autant que ce soit  au nom de la Charia. S'ils avaient la chance de mourir en tirant des rafales, ils monteraient directement au Paradis. C'est ainsi que, lors de la prise d'un super-marché à Nairobi, les jeunes assassins épargnaient, nous dit-on, la vie de celui ou de celle capable de réciter un ou deux versets du Coran. Aujourd'hui ces assaillants savent qu'ils mourront jusqu'au dernier.

L'épisode sanglant qui s'achève dans la capitale du Kenya aurait dû être évité. Si l'armée et la police kényanes n'étaient professionnellement incapables et, surtout, si le pays était doté de services de renseignement dignes de ce nom.

Certes les bandits chebabs avaient fait le nécessaire pour se fondre au maximum dans une nombreuse communauté somalie. Mais leur comportement, leur langage, les armes et les munitions qu'ils dissimulaient mal, auraient dû attirer l'attention de "services" fonctionnant correctement. Il ne s'agissait pas d'une engin explosif planqué sous une voiture, mais de plusieurs groupes militarisés parlant une langue étrangère à tout dialecte pratiqué dans le pays.

L'image du Kenya, pays africain de premier plan, situé dans une zone stratégique maritime et terrestre ultra-sensible, va résulter durablement affectée par ces événements.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens