Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 17:35

Le foot tourne parfois au jeu de hasard. Quand par exemple la finale de la Coupe du Roi, équivalent espagnol de notre Coupe de France, oppose l'équipe phare du nationalisme basque, l'Athlétic de Bilbao, à l'emblématique Barcelona F.C., plus communément appelée Barça par ses suppoteurs catalanistes. C'est l'histoire d'une explosion annoncée. Heureusement elle ne blessa que les amours propres.

Si l'on ajoute que le match avait lieu à Madrid, symbole contesté du pouvoir central (au Vicente Calderòn, stade de l'Atlético), en présence des représentants du gouvernement et du Prince des Asturies, le "dauphin" Felipe (Juan Carlos 1er étant empêché par les conséquences non désirées d'une chasse à l'éléphant), et que le protocole exige l'interprétation de l'hymne national, on voit que tous les ingrédients propices à un beau chahut étaient réunis. On ne fut pas déçus.

Les organisateurs (la Fédération espagnole de football) avaient tout prévu. Du moins croyaient-ils l'avoir fait. "La Marche Royale" avait été écourtée au point de ne durer que moins de 20 secondes, des hauts-parleurs géants avaient été placés au sommet de tours géantes, spécialement dressées pour l'occasion, et le volume avait été réglé au maximum. En vain: la "bronca" sortie des poitrines de 20000 Basques et d'autant de Catalans, non seulement fut plus puissante que la haute technologie sonore, mais dura plusieurs minutes au-delà du dernier accord.

Le Prince, tout le monde le reconnut, demeura impavide sous les huées. Lesquelles, il est vrai, ne lui étaient pas personnellement destinées. Le Président du gouvernement, Mariano Rajoy, avait eu la chance de se voir retenu à Chicago par le sommet de l'OTAN. La présidente de droite de la Communauté madrilène, Madame Aguirre, s'était défilée avec l'inélégance qui lui est coutumière. Les autres se contentèrent de laisser passer l'orage et d'attendre le coup de sifflet de lancement du match...

Au fait, avant d'oublier: c'était cela la raison de ce rassemblement. Le football. Le résultat final vous intéresse? Le Barça l'emporta sans bavue. 3 buts (2 de Pedro et un de l'inévitable puce argentine, Messi) à zéro. Le Roi avait été content de regarder la retransmission à la télé...

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens