Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 13:19

Jean-Paul II avait décidé, en son temps, de tout faire pour remettre sa maison en ordre en Amérique latine. Oubliant les douleurs de son corps meurtri par l'attentat qui l'avait terrassé au début de son pontificat, il fit de longs, épuisants voyages dans tous les pays majoritairement catholiques de la région. En raison de son âge et de sa constitution fragile, son successeur n'a pas pu tenir la distance: un seul voyage, au Brésil, en 2007. Divers impératifs l'ont contraint à accepter une nouvelle épreuve: le vieil homme est arrivé hier 23 mars à Leòn (Etat de Guanjuato, Mexique), et sera reçu à La Havane au début de la semaine prochaine.

Raisons de ce marathon pastoral:

1- Mexique: visite politique par excellence. Il s'agit du pays de langue espagnole le plus peuplé d'Amérique latine et le premier à avoir vu triompher une grande révolution, laquelle a établi, depuis 1917, la laïcité comme principe absolu. La pratique religieuse relève de la vie privée de chacun. Pas de messes solemnelles dans les fêtes officielles. Pas d'enseignement du cathéchisme, ni de signes religieux dans les écoles. Or depuis l'élection du président Fox (juillet 2000), la droite est au pouvoir. L'actuel Chef de l'Etat, Felipe Calderon, n'aurait pas été insensible à un changement constitutionnel favorable aux catholiques. Le Vatican veut encourager cette possibilité d'ouverture(1).

Mais il y aussi, comme partout aux Amériques latines, la progression des églises évangélistes. De l'aéroport de Leòn jusqu'au centre ville, le Pape a pu voir les énormes affiches apposées par la secte La Luz del Mundo affirmant: "nous sommes chrétiens, mais pas catholiques romains". Une manifestation jugée particulièrement désagréable par le souverain pontife.

Du Mexique ravagé par les guerres de gangs de trafiquants de drogues (50000 victimes depuis 2006), il a pu prononcer une condamnation solemnelle, sans appel, du crime organisé. Enfin, on espère que le Saint-Siège se décidera à répondre aux demandes désespérées, des victimes et de leurs familles, du prêtre mexicain Marcial Maciel, chef-fondateur de la plus grande organisation pédophile ayant jamais existé, connue sous le nom de Légionnaires du Christ. Jusqu'à sa mort en 2008 ce grand criminel aura été protégé par Rome. Sans doute beaucoup de vilains secrets à préserver.

Cuba: sans doute le pays où la diplomatie vaticane est le plus opérationnelle. "Aujourd'hui, il est évident que l'idéologie marxiste, dans sa forme originelle, ne répond plus aux réalités du monde moderne...De nouveaux modèles doivent être recherchés, avec patience et dans un esprit constructif", a confié Benoît XVI aux journalistes qui l'accompagnaient dans l'avion. Et il a offert l'aide de l'Eglise dans un esprit de dialogue, afin d'éviter  les traumatismes...En réalité Cuba a été historiquement le pays "latino" le moins catholique. La pratique dominante y est la santeria, en tout cas parmi la population d'origine africaine. Après sa victoire du 1er janvier 1959, Fidel renvoya 300 prêtres espagnols dans leur pays d'origine. Les prêtres cubains sont très rares. Mais Fidel fut aussi un brillant élève des Jésuites qui le protégèrent après sa condamnation(2), obtenant même qu'il soit grâcié et élargi. Depuis, l'ancien chef des guérilleros barbudos a toujours gardé le contact avec les disciples d'Ignacio de Loyola.

Antoine Blanca

1--Le Pape arrive au Mexique alors que le 1er avril s'ouvre la campagne électorale (présidentielle et, en partie, législative). Le nouveau Chef de l'Etat (tout puissant constitutionnellement), sera élu le 1er juillet. Le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) a toutes les chances de retrouver le pouvoir qu'il a exercé pendant 71 ans sans interruption.

2--Fidel et son Mouvement (devenu M26) entrèrent dans l'Histoire avec la tentative de prise de la caserne Moncada, à Santiago de Cuba (2e ville du pays, à l'est de l'île), la nuit du Carnaval, le 26 juillet 1953. Fait prisonnier, Fidel se défendit dans son procès avec son discours connu sous le titre de "la Historia me absolverà". Très influents les Jésuites intervinrent pour obtenir sa grâce et celle de ses co-inculpés, survivants de l'assaut, parmi lesquels son frère Raùl, actuel Chef de l'Etat.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens