Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 10:21

Au cours du procès disciplinaire qui devait le mettre à la retraite d'office à l'âge de 52 ans, Aristides de Sousa Mendes déclara;

"J'obéissais à des raisons d'humanité qui ne font pas de distinction entre les nationalités, les races ou les religions". Quel était le motif de la sanction qui frappa un diplomate exemplaire? Entre le 16 et le 23 juin 1940 le consul du Portugal à Bordeaux avait attribué 30.000 visas à des réfugiés dont 10.000 étaient Juifs. A cette date la grande ville girondine était capitale provisoire d'une France qui était en train de perdre la guerre. Des centaines de milliers d'étrangers assiégeaient les consulats à la recherche du visa qui leur permettrait de fuir légalement le nazisme.

Officiellement neutre, le Portugal de Salazar était en réalité ouvertement pro-fasciste (il appelait son système 'o Estado Novo'). De Sousa avait reçu une circulaire d'instruction sans ambigüité: il devait refuser l'octroi d'un visa "aux étrangers de nationalité indéfinie, aux apatrides, aux Juifs expulsés de leur pays d'origine ou du pays dont ils sont ressortissants"...

Retraité, le diplomate allait survivre encore 12 ans avec sa maigre demi-solde pour n'être réhabilité que trente ans plus tard.

Il existe deux fondations portant le nom d'Aristides de Sousa Mendes, l'une à Lisbonne, l'autre à New-York. Sa maison de famille, aujourd'hui très abîmée, va être transformée en musée dans son village natal de Cabanas de Viriato ( centre du pays), grâce à la générosité d'un new-yorkais descendant de bénéficiaires de visas sauveteurs. Comme l'a écrit l'historien Yehuda Bauer: "il s'agit de la plus grande action de sauvetage menée par une seule personne pendant l'Holocauste".

De Sousa n'appartenait à aucun parti, à aucune organisation de résistance au salazarisme. Il n'était ni spécialement pieux, ni même Franc-Maçon.
Il était simplement ce que l'on appelera beaucoup plus tard, un Juste.

 

Antoine Blanca

NB: La dictature salazariste fut la plus longue ayant sévi en Europe (1926-25 avril 1974)


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens