Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 10:04

Des lecteurs me disent: "Change de disque. Tu nous lasses avec ton Brésil et ta Dilma ! Combien d'articles leur as-tu consacré en un mois?" Lassitude non justifiée dans la mesure où je me suis donné pour objectif de vous éclairer sur les thèmes d'actualité que je juge importants. Je mets à votre service quelque compétence et une longue expérience de la chose publique et des questions internationales. Le Brésil est un géant: qu'il sombre dans le désordre, l'anarchie, et nous serons tous affectés.

Or la presse française s'est montrée affligeante dans sa présentation des récents événements. Après avoir chanté les louanges de la Présidente Dilma et de son prédécesseur et camarade de parti, l'emblématique Lula, il avait suffi de la descente dans la rue de quelques dizaines de milliers "d'indignados" pour que la grande puissance américaine* s'effondre. Je citerai par exemple l'excellente revue Courrier International. Dans son édition hebdomadaire on accablait l'exécutif de Brasilia d'articles extraits de la grande presse, tous défavorables. Et, parallèlement, le hasard  faisant mal les choses, la même revue diffusait un numéro exceptionnel à la gloire du Brésil, soulignait ses succès, et couvrait de louanges ses dirigeants. Le grand écart...

Je ne pouvais qu'exprimer, à mon tour, mon indignation: certes les sujets de mécontentement sont nombreux et réels, mais c'est encore la majorité présidentielle actuelle qui est le mieux à même de les affronter avec succès. Des manifestants politiquement invertébrés ont, pendant quelques jours, énumèré les problèmes. Une sorte d'inventaire à la Prévert. Dilma Rousseff, elle, loin de fuir ses responsabilités, annonce publiquement comment elle va les résoudre. Si beaucoup de leaders se sont cachés sous la table( maires des grandes villes, gouverneurs d'Etats) en attendant que ça passe, la Présidente, elle, n'a cessé de dialoguer, d'expliquer, de proposer. La crise  née dans la rue s'est dénouée en quelques heures, avec la joie de la victoire de l'équipe de foot nationale (3 à 0 face à l'Espagne) en finale de la Coupe des Confédérations.

Aujourd'hui 68% des citoyens soutiennent les propositions de leur leader: consultation populaire pour changer le système politique et électoral, pour améliorer concrétement la protection sociale (santé, éducation, transports publics, lutte contre la corruption). Dilma à qui on reprochait d'être à la fois peu loquace et autoritaire, passe désormais son temps à dialoguer avec tous les interlocuteurs qui ont quelque chose à dire.

Si la révolte s'est éteinte d'elle-même, comme elle l'avait prévu, cela n'a pas ralenti son action, sa quête d'ouverture. Elle sort renforcée de cette drôle de crise.

Elle sera réélue en 2014.

 

Antoine Blanca

 

* Le Brésil est le pays le plus vaste et le plus peuplé, après les Etats-Unis, du continent américain.

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens