Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 10:05

Hier, samedi 11 février, les centristes de tout poil sont devenus fiévreux.

Spécialiste de la présidentielle, sorte de sphynx quinquennal de la politique, François Bayrou  a été le premier a sonner la révolte. Alors qu'il entamait un flirt discret avec la droite (orthodoxie économique et financière, chantre d'une nouvelle rigueur), il a douloureusement découvert, en lisant Le Figaro magazine, que Sarkozy ne s'intéressait plus à lui. Comme une épouse humiliée il a poussé des gémissements de veuve sicilienne, juré que sa démarche était essentiellement inspirée par l'humanisme, qu'elle était donc à l'opposé du sarkozysme (dernière version). Et, sans attendre davantage, il s'est adressé, refoulant des sanglots, à tous ses amis (très nombreux) qui l'avaient abandonné en mai 2007. Devenu biblique, il leur a dit: revenez à la maison du Père, il vous sera beaucoup pardonné. Et de conclure, revenu sur Terre: votez pour moi!

Mais l'éveil le plus brutal a été celui de Jean-Louis Borloo. Son visage était celui d'un homme voulant secouer une pesante gueule de bois. C'est que, celui qui a été, quatre  ans durant, le N°2 du gouvernement Sarkozy-Fillon, venait de découvrir, le grand naïf, l'ampleur de la dernière manoeuvre tactique du (bientôt) candidat Sarko. Faisant preuve de sa témérité coutumière, l'ancien super-ministre s'est exclamé: "je ne laissera pas passer ces déclarations sans réagir!" Exégètes du borlooïsme, au travail...

Par delà le commentaire ironique, quelque chose de sérieux est en train de se passer: ayant tout misé sur l'absence de la Le Pen au 1er tour, Sarkozy s'est privé de son aile modérée. Il  a choisi d'écouter Buisson,  Mariani,  Estrosi, Ciotti et autres grands intellectuels contre des compères plus classiques. Il a préparé son coup avec le JDD de la semaine dernière, avec son sondage "Et si le FN...?" Le chemin du désespoir en fait: car au lieu de subir en silence, comme d'habitude, les délaissés centristes se sont mis à donner de la voix.

Et de renforcer ainsi notre conviction première: de toute manière l'ancien maire de Neuilly est f...

Antoine Blanca

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens