Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 12:42

 C'est une invitation au voyage, dans le temps, dans l'espace, dans l'histoire.

Le dernier roman de l'Académicien Erik Orsenna, qui a investi pour l'occasion l'identité du petit  frère de Christophe Colomb, Bartolomé. Venu de Gênes comme son aîné, ce dernier trace les contours des mers et des terres, qu'elles fussent  connues ou récemment découvertes, avec une  minutie géniale, joue des encres et des couleurs, excelle dans l'écriture microscopique pour signaler îles et îlots, courants et détroits, sur des peaux de veau soigneusement tannées.

Il ouvre ainsi, sans le savoir d'abord,  la route au grand projet qui est en train de prendre corps dans l'esprit de son Grand Navigateur de frère.

Bartolomé Colomb/Erik Orsenna avait, auparavant, débarqué en terre portugaise ne concevant de vivre en dehors de l'odeur de la mer.

Il va nous faire vivre Lisbonne, celle de la deuxième moitié du XVe siècle,  Lisbonne l'africaine et la maure, la juive et l'inquisitrice, l'aristocratique et la populacière. Port de toutes les aventures et de tous les commerces, celui des esclaves inclus, la grande ville du Tage qui regarde toujours vers l'Océan ( ailleurs c'est l'Espagne de toutes les menaces), océan dont elle voudrait percer tous les secrets avec ses capitaines audacieux et ses fringantes caravelles.

C'est écrit avec une langue merveilleuse d'inventivité et de souplesse qui nous tient en haleine de page en page, de chapitre en chapitre.

"L'entreprise des Indes" veut être celle de Colomb. Mais elle est avant tout celle d'Erik Orsenna. Je crois deviner le délice avec lequel il a redécouvert La historia de las Indias de Bartolomé de las Casas, prédicateur dominicain précurseur des grandes causes humanitaires, dénonciateur inflexible des crimes des nouveaux maîtres. Une source d'inspiration inépuisable que ses prêches  éloquents, pour son homonyme, petit frère du descubridor, Bartolomé Colomb fondateur de Santo Domingo. L'Hispañola qui couvre auourd'hui les républiques de Saint Domingue et d'Haïti.

Le romancier s'en donne à coeur joie.

C'est de là, de la capitale dominicaine,  qu'il est supposé écrire son récit. J'en recommande chaleureusement la lecture. Chacun l'aura compris...

                                                                     ==================

Erik Orsenna, "L'entreprise des Indes", éditions Stock/Fayard, 2010. (20 euros)

 


  Antoine BLANCA

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens