Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 16:20

Ce qui vient de se passer en France, ce qui va continuer de se passer en France se situe au delà de tout pronostic, qu'il soit venu de la droite ou de l'opposition politique et syndicale; comme il dépasse toute prévision, qu'elle émane des médias ou des prophètes de malheur ou de bonheur.

Une chose est certaine: qu'ils l'aient publiquement manifesté  ou pas, la majorité des Français en ont assez du sarkozysme, de son style autant que de ce qu'il représente, le plus souvent de manière brouillone; même si la finalité obscurément recherchée est plus cohérente dans son expression réactionnaire. Jeunes ou vieux, travailleurs ou représentants des classes moyennes, chômeurs de tout âge et de toute profession, femmes au foyer ou salariées mal payées, tout le monde est las. Las du personnage qui occupe toujours l'Elysée, de son entourage tant professionnel que familial.

Les événements que nous continuons de vivre auraient été simplement évités avec un minimum de volonté de dialogue. Ou, disons-le, de sain esprit patriotique.

Le Président est le premier perturbateur de la société française, sans autre projet que celui de se succéder à lui-même, quel que soit le prix que nous devrions collectivement payer. Une fois ses deux mandats terminés, redevenu  "Maître sarkozy, gagner enfin beaucoup d'argent à l'enseigne d'un gros cabinet d'affaires". Il ne cesse de le dire et de le faire répéter par ses proches.

Nous nageons dans l'idéalisme.

Il a employé son incontestable pouvoir de séduction à des vanités sociales et politiques.

La première aura été sa prétendue "ouverture à gauche" qui s'est avérée sans suite... ni signification une fois l'effet d'annonce estompé. Ceux et celles qui y ont succombé, à cette séduction, sont désormais des cadavres politiques. La seconde, en apparence contradictoire avec la première, demeure sa course effrénée derrière les électeurs de l'extrême droite. Marine Le Pen en est actuellement la bénéficiaire la plus inattendue.

Aujourd'hui nous sommes entourés d'inconnues plus ou moins inquiétantes. Il est certain, heureusement, que l'immense majorité de nos concitoyens ne veut chercher de solution dans l'aventure. Reste seulement à retrouver des chemins consensuels, ceux que seule la pratique démocratique peut offrir.

Au PS, en premier lieu, de presser le pas. Le programme (préparé par des conventions spécialisées) qu'il  proposera bientôt aux Français se doit d'être à la fois  séduisant et audacieux. En complète rupture, en tout cas, avec ces années misérables que nous vivons de remise en cause de toutes les conquêtes progressistes et progressives depuis celles des lois Jules Ferry. La gauche doit assurer la relève: elle est seule en position de la faire.

Il va être temps...

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens