Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 10:51

N'achetant que très épisodiquement Marianne, j'ai reçu comme un coup de poing au visage un panneau publicitaire, reproduisant la couverture de l'hebdo fondé par Jean-François Kahn. "Hollande a-t-il déjà échoué?" Titre destiné évidemment à choquer pour vendre. Je devrais donc, me disent mes amis, me résigner à cette pratique COM aux motivations essentiellement financières. "La guerre du chiffre est impitoyable, en matière de diffusion, donc de contrats-PUB", me disent des amis connaissant le milieu...


Il y a deux ou trois ans j'avais déjà dû renoncer à renouveler mon fidèle abonnement à l'OBS, devenu une grosse entreprise commerciale trahissant ses pères fondateurs. En revanche, pour Marianne, que je ne situais pas à gauche, mon appréciation relevait du domaine de l'éthique. Ce que je lisais me semblait presque toujours honnête dans le fond comme dans la forme. Avec le titre de couverture que je viens de mentionner, je viens de perdre mes dernières illusions sur ce genre de presse. L'objectivité commande, en effet, de tenir compte de la dimension du défi que l'actuel gouvernement doit relever, des pas qui ont déjà été accomplis dans la bonne direction. Et, surtout de l'impérieuse nécessité de situer son action dans la durée. Hollande n'a jamais courbé le dos, ni baissé la tête devant l'immensité de la tâche. Et devant sa solitude en Europe. En fait il est le seul à se battre contre la fatalité qu'on prétend lui imposer. Il est sur le point d'arrêter l'hémorragie des chiffres. J'ai lu les articles dans les pages intérieures censés justifier l'interrogation méchante de la couverture. Il n'en est rien. Leur contenu est, au contraire, équilibré. Le titre est donc un mensonge parce qu'il n'a d'autre objet que d'attirer l'attention des passants.


Les hypocrites qui valsent autour de la vérité ne sont pas seulement dans la presse. Hier dimanche Mélenchon était sur la 'CINQ' dans l'émission politique dominicale. La journaliste, blonde et narquoise, lui demande avec à propos: "Et vous, qu'auriez vous fait pour imposer une politique de croissance en Europe?" Là, le camarade interpellé a eu du mal à masquer ses incertitudes. Sa réponse fut, plus ou moins: "J'aurais pris Mme Merkel entre quatre'z'yeux pour lui dire: attention, vous parlez à la deuxieème puissance d'Europe, et je sais tous les pays du sud derrière moi. Il faut changer de politique pour aller vers la croissance". Or c'est exactement ce qu'a dit, et fait, François Hollande. Et sa détermination a sans doute pesé davantage que les indignations médiatiques du leader furibard du Front de Gauche. Il était Secrétaire d'Etat dans le gouvernement Jospin. Il avait la carte du PS. Il pratiquait alors, comme ses collègues, une politique réformiste. Celle qu'il qualifie aujourd'hui avec mépris de 'social-démocrate'. La seule possible en Europe pour avancer, avec les indispensables compromis qui l'accompagnent. Quand il feint de découvrir aujourd'hui ce type de démarche, il manque totalement de sincérité.

 

Je vois, pour rester sur le thème du mensonge et de l'hypocrisie médiatique, à propos des commémorations de la première année de l'affaire Mérah: 'ce n'est pas avec des grandes messes commémoratives que l'on combat le terrorisme' (Gattegno, Le Point). Rendre hommage aux victimes n'est pas excluant d'actions concrètes. Gattegno est mal venu de dénoncer l'immobilisme au moment où des milliers d'hommes de notre armée, au prix parfois de leur vie, font la guerre aux derniers bataillons djihaddistes du Mali. Aucun pays occidental n'a fait autant pour éradiquer les extrémistes armés d'une région particulièrement sensible pour l'Europe. Dans le nord du Sahel, dans les accrochages quotidiens qui ont lieu dans les massifs sahariens qui forment frontière avec le sud algérien, on ne défile pas au son des fanfares, il n'y a pas de sonnerie aux morts...Et la victoire se dessine.

Un peu de pudeur, donc, Hervé Gattegno...

 

Ces gens qui mentent, sans avoir l'excuse de l'ignorance, m'exaspèrent. Et cela me fait du bien de partager ma juste colère avec mes lecteurs...

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens