Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 11:10

La droite et l'extrême droite française se sont converties avec enthousiasme à la défense militante des principes républicains fondés sur la laïcité. Tous ceux qui se sont battus hier, ceux qui continuent le combat aujourd'hui peuvent donc proclamer leur triomphe. Leurs farouches adversaires d'hier seraient devenus leurs alliés. Trop beau pour être vrai? Avant de nous prononcer jetons un regard en arrière, faisons un peu d'histoire.

Disons-le d'entrée: la droite française a toujours été hostile aux lois fondatrices de la laïcité. En 1905 c'est contre elle qu'elles ont été adoptées. Républicains sincères, radicaux et socialistes de toute tendance durent livrer de rudes combats. Il n'est que lire la presse de l'époque: la laïcité c'était quelque chose comme l'Antéchrist. Parlons de laïcité à l'école. A la fin de la guerre la droite se réfugia dans ses catacombes pour faire oublier l'esprit de collaboration de la grande majorité de ses partisans.

Mais avec le début de la guerre froide la droite procéda à sa recomposition. Une sorte d'union sacrée entre anciens pétainistes et vrais résistants, les uns et les autres animés d'un même esprit de revanche anti-laïc. L'union sacrée fit voter les lois Marie-Barangé, première blessure sérieuse infligée à l'école de la République.

L'installation du gaullisme au pouvoir en 1958 permit au Premier Ministre Michel Debré de faire adopter des lois encore plus réactionnaires que celles du couple Marie-Barangé. Les républicains, gauche et syndicats en tête organisèrent des rassemblements massifs et firent signer par treize millions de citoyens une pétition contre le gouvernement Debré. En vain.

En 1984 le Premier Ministre Mauroy ouvrit un débat afin de faire adopter une nouvelle législation rétablissant les principes de la loi de 1905 qui avaient été abrogés par la droite. Cette dernière organisa dans toute la France de manifestations pour lesquelles elle mobilisa toutes ses réserves. Du curé de campagne à la dame BCBG du 16e. Tout le monde défila. Au Parlement la droite se déchaîna au point de faire céder la majorité.

Aujourd'hui, puisque droite et extrême droite ne cessent de se référer, en choeur, aux principes qui sont de tout temps les nôtres, obligeons les à mettre leurs actes en conformité avec leurs paroles.

Projet impossible, rédemption compromise: presque tous les parlementaires et ministres de Sarkozy sont passés par des écoles dites libres. A commencer par le ministre de l'Education nationale. Ses nombreux enfants sont d'ailleurs fidèles au saint exemple paternel.

Alors ne permettons pas à ces adversaires de se servir de la Laïcité comme bouclier en défense de leurs intérêts.

 

Antoine Blanca


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens