Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 23:56

J'ai entendu des contre-vérités inacceptables concernant l'attitude de Danielle Mitterrand pendant les quatorze ans de présidence de son époux. La plus tristement notable est sortie de la bouche d'une Ministre déléguée (aux Français vivant à l'étranger, je crois), Madame Yasmina Benguigui.

Se prévalant du fait qu'elle avait travaillé à France-Libertés (Fondation Danielle Mitterrand), elle a affirmé sur une chaîne de télé que Danielle "était en désaccord sur tout avec son mari, en tout cas en matière de politique extérieure". Elle en concluait que Valérie Trierweiler n'avait fait qu'agir avec la même liberté de ton et de pensée. Absurde, car ce qui est cause de scandale aujourd'hui ce ne sont pas les opinions, mais leur expression publique en contradiction avec la politique du Chef de l'Etat. Or Danielle Mitterrand gardait pour elle et pour son entourage intime ses désaccords (essentiellement sur des thèmes de 'droits de la personne'). Elle ne faisait pas de communiqué (à cette époque les tweets n'existaient pas).

Et, même en privé, elle n'abordait  jamais des sujets sensibles, susceptibles d'embarrasser son mari. L'Amérique latine, oui. Mais jamais  l'Afrique de l'Ouest ou, d'une manière générale les pays francophones et lusophones. Jamais non plus était-il question des pays nord-africains ou arabes en général. Là-dessus, jamais d'article dans ses bulletins ou sa revue. En quatorze ans, donc, on n'a noté aucun geste de nature à fragiliser le Président. La politique intérieure n'était en aucun cas sujet de discussion.

Alors comparons ce qui est comparable. Sans compter que nous avions alors affaire à une vraie militante de gauche, ancienne résistante (dès l'âge de 17 ans) qui avait accompagné son mari dans toutes ses traversées du désert et partagé les épisodes les plus douloureux de sa vie d'homme public.

Comme en outre Madame Benguigui est apparue bafouillante, incapable de construire une phrase, visiblement en contradiction sur un thème de brûlante actualité avec l'énergique appel à la prudence lancé par le Premier Ministre, je recommande que l'on se passe de ses services si, comme il y a lieu d'espérer, la majorité de gauche est reconduite le 17 juin. Elle pourra ainsi continuer à tourner de mauvais films et nous à ne pas les regarder.

Antoine Blanca

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens